Accueil / Actualités / Nice : Non aux drapeaux étrangers et au « folklore » durant les cérémonies de mariage !

Nice : Non aux drapeaux étrangers et au « folklore » durant les cérémonies de mariage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ville de Nice a fait part  jeudi 24 mai 2012 de sa nouvelle « charte des mariages » interdisant la présence de drapeaux étrangers, les cortèges bruyants sans oublier le fameux youyou !

Après l’interdiction du port du voile durant les cérémonies de mariage à Marseille, c’est au tour de Nice d’y interdire le « folklore ». Un arrêté municipal  pris par le maire UMP de la ville Christian Estrosi vise à réprimer tout débordement autour des cérémonies de mariage.

La nouvelle « Charte des mariages »

A partir du premier juin 2012, toute personne désirant célébrer son mariage dans la ville de Nice, devras « signer et respecter » la nouvelle « Charte des Mariages » niçoise. Tout manquement à cette charte sera suivi de sanctions. On peut lire dans la charte que « Chaque mariage est pour toutes les personnes concernées un grand moment de bonheur. L’émotion qui l’accompagne doit, dans les lieux publics, s’exprimer sans exubérance, dans le respect de toutes les sensibilités ». Le maire a précisé que les noces dans l’hôtel de ville devraient dorénavant se dérouler sans cris, ni groupe de « musique folklorique » et encore moins;[quote]« le déploiement de banderoles ou de drapeaux notamment étrangers ».[/quote] Le non respect de la charte repousse la cérémonie de 24 heures. Toutes ces nouvelles règles ont été prises car la mairie estime que les comportements actuels sont «de nature à troubler (…) la tranquillité (des riverains) et la solennité de l’instant».

Réactions de l’opposition

[pullquote_left]Des mesures « destinées à stigmatiser les (personnes originaires des) pays du Maghreb » et destinées « à l’électorat du FN »[/pullquote_left]Paul Cuturello, candidat aux législatives et conseiller municipal PS, estime que ces mesures prises par l’UMP sont « destinées à stigmatiser les (personnes originaires des) pays du Maghreb ». Il ajoute que ceci s’agit seulement « d’une nouvelle manœuvre électoraliste pitoyable destinée à l’électorat du FN » et qu’ « avec cet arrêté, M. Estrosi abîme l’image et la réputation de Nice sur le plan international ». Mais la mairie a anticipé toute remarque et tout mauvais procès en précisant qu’« aucune stigmatisation ou spécificité en fonction des rites ou des cultures ».

 

Même si cette charte doit être, à partir de juin, signée par tous les futurs mariés, son contenu ne laisse pas de doute sur les origines des personne à qui cette dernière est destinée.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*