Accueil / Quizz / Réponses au Quizz n°12: Hadith Qudusi

Réponses au Quizz n°12: Hadith Qudusi

Salem aleykoum, voici les réponses au Quizz n°12 sur les hadith Qudusi:

Question n°1:Qu’est ce que Allah a écrit quand Il a décrété la Création dans Son livre, qui repose près de Lui?

D’après Abu Hurayrah , le Messager de Dieu  a dit : Quand Dieu a décrété la Création Il s’est engagé Lui-même en écrivant dans Son livre, qui repose près de Lui : Ma miséricorde l’emporte sur Ma colère. (Cela a été rapporté par Muslim – et aussi par al-Bukhari, an-Nasa’i et Ibn Majah).

Question n°2: Pourquoi il est défendu d’injurier le temps?

D’après Abu Hurayrah , le Messager de Dieu  a dit : Allah a dit : Les fils d’Adam blâment [les vicissitudes du] le Temps, et Je suis le Temps, dans ma Main est la nuit et le jour (*). (Rapporté par al-Bukhari – aussi par Muslim). * Comme le Tout-Puissant est l’Ordonnateur de toutes choses, blâmer les malheurs relatifs au Temps équivaut à Le blâmer.

Question n°3: Qu’est ce que l’ostentation? Que mérite celui qui agit par ostentation?

 D’après Abu Hurayrah  : j’ai entendu le Messager de Dieu  dire : Le premier homme à rendre des comptes le Jour de la Résurrection est un homme tombé en martyr. On l’emmènera et Dieu lui fera voir les faveurs qu’Il lui a accordées et cet homme les reconnaîtra. Le Tout-Puissant dira : Comment en as-tu usé ? L’homme dira : J’ai combattu pour Toi jusqu’à ce que je soit tué en martyr. Dieu lui dira : Tu mens. Tu n’as combattu que pour qu’on dise à ton sujet : « Il est courageux » et c’est ce qu’on a dit. Alors, il sera ordonné aux anges de le faire traîner par le visage jusqu’à ce qu’il soit jeté en Enfer.

Un autre sera un homme qui a étudié la science religieuse puis l’a enseignée et qui récitait le Coran. On l’emmènera et Dieu lui fera voir les faveurs qu’Il lui a accordées et cet homme les reconnaîtra. Le Tout-Puissant dira : Comment en as-tu usé ? Il dira : J’ai étudié la science religieuse, je l’ai enseignée et j’ai récité le Coran pour Toi. Dieu lui dira : Tu mens. Tu n’as étudié que pour qu’il soit dit à ton sujet : « il est savant » et tu n’as récité le Coran que pour qu’on dise à ton sujet : « C’est un récitateur » et c’est ce qu’on a dit. Alors, il sera ordonné aux anges de le faire traîner par le visage jusqu’à ce qu’il soit jeté en Enfer.

Un autre sera un homme que Dieu a enrichi et à qui Il a donné toutes sortes de biens. On l’emmènera et Dieu lui fera voir les faveurs qu’Il lui a accordées et cet homme les reconnaîtra. Le Tout-Puissant dira : Comment en as-tu usé ? Il dira : Je n’ai laissé aucune voie dans laquelle Tu aimes qu’on dépense son argent sans en avoir dépenser pour te plaire. Dieu lui dira : Tu mens. Tu n’as agis de la sorte que pour qu’il soit dit à ton sujet : « Il est généreux », et c’est ce qu’on a dit. Alors, il sera ordonné aux anges de le faire traîner par le visage jusqu’à ce qu’il soit jeté en Enfer. (Rapporté par Muslim – aussi par at-Tirmidhi et an-Nasa’i).

Question n°4: « Celui qui accomplit une prière sans y réciter la mère du Coran, sa prière est imparfaite. » Que signifie « la mère du Coran »?

D’après Abu Hurayrah , le Messager de Dieu  a dit : Celui qui accomplit une prière sans y réciter la mère du Coran (al-Fatiha), sa prière est imparfaite. On a dit alors à Abu Hurayra : Mais nous sommes (souvent en prière) derrière l’imam. Il a dit : Récitez cette sourate en vous-même car j’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : Dieu dit : J’ai partagé la prière en deux moitiés entre Moi et Mon serviteur, et Mon serviteur obtient ce qu’il demande. Lorsque le serviteur dit « Louange à Dieu, Seigneur des mondes » Dieu dit : « Mon serviteur Me loue. » Lorsqu’il dit « Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux » Dieu dit : « Mon serviteur Me complimente. » Lorsqu’il dit « Le Roi du jour du jugement » Dieu dit : « Mon serviteur me glorifie » (Il a dit aussi : Mon serviteur s’en remet à moi). Lorsqu’il dit : « C’est Toi que nous adorons. C’est Toi dont nous implorons secours » Dieu dit : « Ceci est partagé entre Moi et mon serviteur, et Mon serviteur obtient ce qu’il demande. » Lorsqu’il dit : « Guide nous dans le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, qui n’encourent pas le courroux et qui ne se sont pas égarés » Dieu dit : « Ceci est à Mon serviteur et Mon serviteur obtient ce qu’il demande.» (Rapporté par Muslim – et aussi par Malik, at-Tirmidhi, Abu-Dawud, an-Nasa’i et Ibn Majah).

 Question n°5: Quelle est la première action sur laquelle  nous serons jugé au  Jour de la Résurrection?

D’après Abu Harayrah , le Prophète  a dit : Allah (puissant et sublime) a dit : Les premières des actions pour lesquelles un serviteur de Dieu sera jugé le Jour de la Résurrection seront ses prières. Si elles sont en ordre, alors il aura prospéré et réussi et si elles sont incomplètes, alors il aura failli et perdu. Si quelque chose manque à ses prières obligatoires, le Seigneur – glorifié et exalté – dira : Voyez si Mon serviteur a des prières surérogatoires qu’il puisse compléter celles qui étaient défectueuses de ses prières obligatoires. Alors le reste de ses actions sera jugé de la même manière. (Rapporté par at-Tirmidhi, aussi par Abu Dawud, an-Nasa’i, Ibn Majah et Ahmad).

Question n°6: Celui qui jeûne connait deux joies, lesquelles?

D’après Abu Harayrah , le Prophète  a dit : Allah a dit : Le jeûne est pour Moi et Je donne une recompense pour cela. [Un homme] abandonne sa passion sexuelle, sa nourriture et sa boisson pour Moi. Le jeûne est tel un bouclier, et celui qui jeûne a deux joies : une joie quand il casse le jeûne, et une joie quand il rencontre son Seigneur. L’haleine de celui qui jeûne est plus agréable pour Dieu que l’odeur du musc. (Rapporté par al-Bukhari, et aussi par Muslim, Malik, at-Tirmidhi, an-Nasa’i et Ibn Majah)

Question n°7: Que font les anges quand une assemblée ou un groupe se réunit pour invoquer Allah (Gloire et Puissance à Lui)?

 Abu Harayrah  rapporte que le Prophète  a dit : Dieu (glorifié et exalté) a de nombreux anges qui parcourent la terre à la recherche d’assemblées où le nom de Dieu est invoqué : ils se joignent alors à eux et rassemblent leurs ailes les uns autour des autres, remplissant ainsi l’espace entre eux et le ciel du bas monde. Quand ils finissent, les anges montent et s’élèvent jusqu’au Paradis. Il (le Prophete) dit : Alors Dieu (puissant et sublime) leur demande bien qu’Il le sait mieux qu’eux même : D’où venez-vous? Et ils disent : Nous revenons de certains de Tes serviteurs sur Terre : ils Te glorifiaient (Subhana llah), T’exaltaient (Allahu akbar), témoignaient qu’il n’y a de dieu que Toi (La ilaha illa llah), Te louant (Al-Hamdu lillah), et Te demandant des faveurs. Dieu dit : Et que demandaient-ils de Moi ? Ils disent : Il Te demandent Ton Paradis. Dieu dit : Et ont-ils vu Mon Paradis ? Ils disent : Non, Ô Seigneur. Dieu dit : Et comment cela serait s’ils avaient vu Mon Paradis ? Ils disent : Et ils recherchent refuge. Dieu leur demande :  » Contre qui recherchent-ils refuge ?  » Les anges répondent : de Ton Enfer, Ô Seigneur. Il dit : Et ont-ils vu Mon Enfer? Ils disent : non. Il dit: Et qu’en serait-il s’ils avaient vu Mon Enfer ? Ils disent : Et ils demandent Ton pardon. Il (le Prophète) dit : Alors Dieu dit : Je leur ai pardonné et je leur ai accordé ce qu’ils ont demandé, et je leur ai donné un refuge contre ce qu’ils ont demandé protection. Il (le Prophète) dit : Les anges ont dit : Ô Seigneur, parmi eux est Untel, un serviteur pécheur, qui passait juste par ce chemin et s’assit avec eux.. Il (le Prophète) dit: Et Il dit : Et à lui [aussi] J’ai donné mon pardon : celui qui s’assoit avec de tels gens ne souffrira pas. (Rapporté par Muslim et aussi par al-Bukhari, at-Tirmidhi et an-Nasa’i).

Question n°8: Qu’en est-il de celui qui envisage de faire une bonne action sans l’accomplir réellement?

Ibn Abbas  rapporte que le Messager de Dieu , parmi les paroles qu’il relatait de son Seigneur (glorifié et exalté) a dit: Dieu inscrit les bonnes actions et les méfaits et indique que celui qui envisage de faire une bonne action sans l’accomplir réellement, Dieu l’inscrira en sa faveur comme une bonne action effective. S’il l’envisage et qu’il l’accomplit, Dieu inscrit en sa faveur dix bonnes actions ou sept cents fois ou plus encore. S’il envisage de commettre un méfait sans le faire réellement, Dieu inscrit en sa faveur une bonne action entière. Et s’il l’envisage et le commet, Dieu inscrit contre lui un seul méfait. (Rapporté par al-Bukhari et Muslim)

Question n°9: Complétez: « L’……..est Mon manteau et la grandeur Mon habit, et celui qui Me concurrence dans l’un de ces domaines, Je le jetterai en Enfer ».

 D’après Abu Harayrah , le Prophète  a dit : Dieu (puissant et sublime) a dit : L’orgueil est mon manteau et la grandeur mon habit, et celui qui Me concurrence dans l’un de ces domaines, Je le jetterai en Enfer. (Rapporté par Abu Dawud et par Ibn Majah et Ahmad avec une solide chaîne de transmission.)

Question n°10: Allah (Gloire et Puissance à Lui) sera l’adversaire de trois hommes le Jour du Jugement, lesquels?

D’après Abu Hurayra , le Prophète  a dit : Dieu Tout-Puissant a dit : Je serai l’adversaire de trois hommes le Jour du Jugement : un homme qui jure par Moi et brise son serment; un homme qui a vendu un homme libre et en a consommer le profit; et un homme qui a employé un ouvrier, qui a exigé son dû en totalité mais qu’il n’a pas payé [de son travail]. (Rapporté par al-Bukhari et par Ibn Majah et Ahmad ibn Hanbal).

Question n°11: Que se passe-t-il quand Allah( Gloire et Puissance à Lui)  aime un serviteur?

 D’après Abu Harayrah , le Prophète  a dit : Si Dieu aime un serviteur, Il appelle Jibril (Paix sur lui) et lui dit : J’aime un tel, alors aime-le. Il (le Prophète) dit : Alors Jibril l’aime. Ensuite, Jibril appelle les habitants du ciel, en disant : Dieu aime untel, alors aimez-le. Et les habitants du ciel l’aiment. Il (le Prophète) dit : Ensuite, on favorise son acceptation sur Terre. Et si Dieu déteste un serviteur, Il appelle Jibril (Paix sur lui) et dit : Je déteste untel, alors déteste-le. Il (le Prophète) dit : Alors Jibril le déteste. Ensuite, Jibril appelle les habitants du ciel, en disant : Dieu déteste untel, alors détestez-le. Et tous les habitants du ciel le déteste. Il (le Prophète) dit : Ensuite, on favorise son rejet sur Terre. (Rapporté par Muslim et par al-Bukhari, Malik, et at-Tirmidhi).

 Question n°12: « ne pensez pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah soient morts. Au contraire, ils sont vivants , auprès de leur seigneur, bien pourvus » (Sourate 3 verset 169): où sont-il alors?

 D’après Masruq : Nous avons interrogé Abdallah Ibn Mas’oud sur ce verset : « ne pensez pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allah soient morts. Au contraire, ils sont vivants , auprès de leur seigneur, bien pourvus » (Sourate  3 verset 169)

Il répondit : nous avons interrogé le Prophète  sur cela et il répondit : « leurs âmes sont à l’intérieur d’oiseaux verts ayant des lampes attachées au Trône parcourant librement le Paradis où qu’ils veuillent, puis ils reviennent à ces lampes. Leur seigneur leur dit une fois : « désirez vous quelque chose ? » ils dirent : qu’Allons nous désirer alors que nous nous déplaçons n’importe où nous voulons dans le paradis. Et Il fit de même trois fois. Quand ils virent qu’ils ne cesseraient pas d’être [encore] interrogés, ils dirent : Ô seigneur ! Nous désirons que tu nous redonnes nos âmes dans nos corps pour que nous puissions combattre pour Ta cause une fois encore. Et quand Il vit qu’ils n’avaient plus besoin de rien, Il les laissa aller. » (Rapporté par Muslim et aussi par at-Tirmidhi, an-Nasa’i et Ibn Majah)

Question n°13: Vrai ou Faux: Le suicide conduit en Enfer.

 Jundub ibn Abdullah  rapporte que le Messager de Dieu  a dit : Il y avait dans les nations qui vous ont précédé un homme souffrant de blessures. Puis, pris de panique, il s’est saisi d’un couteau et il s’est coupé le bras provoquant ainsi une hémorragie qui l’a emporté. Dieu a dit alors : Mon serviteur a pris de lui même l’initiative de mettre un terme à sa vie. Je lui interdis le Paradis. (Rapporté par al-Bukhari)

Question n°14: Allah (Gloire et Puissance à Lui) aime rencontrer qui et déteste rencontrer qui?

 D’après Abu Harayrah , le Prophète a dit : Dieu (puissant et sublime) dit : Si Mon serviteur aime à Me rencontrer, J’aime à le rencontrer, s’il déteste Me rencontrer, Je déteste le rencontrer. (Rapporté par al-Bukhari et Malik). La version de Muslim : Aisha  dit : le Prophète  a dit : Si un serviteur aime à rencontrer Dieu, Dieu aime à le rencontrer, s’il déteste à le rencontrer, Dieu déteste également à le rencontrer. Ô Prophète de Dieu, est-ce que c’est à cause du dégoût de la mort, puisque nous détestons tous la mort? Le Prophète  dit : Cela n’est pas cela, mais plutôt que quand le croyant reçoit des nouvelles de la miséricorde de Dieu, de Son approbation, et de Son Paradis, il aime à rencontrer Dieu et Dieu aime à le rencontrer; mais quand un mécréant reçoit des nouvelles de la punition de Dieu et de Son mécontentement, il déteste rencontrer Dieu et Dieu déteste le rencontrer.

Question n°15: Qu’en est-il de celui à qui ses péchés ont atteint les nuages du ciel, aussi grands que la terre puis se présente à Allah pour Lui demander pardon?

 Anas  rapporte que le Messager de Dieu  a dit : Dieu Tout-Puissant dit : Ô fils d’Adam, aussi longtemps que tu M’appelleras et que tu Me prieras, Je te pardonnerai pour ce que tu as fait, et Je ne t’en tiendrais pas rigueur. Ô fils d’Adam, même si tes péchés devait atteindre les nuages du ciel, et que tu Me demanderais alors pardon, Je te pardonnerai. Ô fils d’Adam, même si tu venais à Moi avec des péchés aussi grands que la terre et que tu te présenterais alors à Moi, sans M’attribuer aucun associé, Je t’accorderai un pardon presque aussi grand. (Rapporté par at-Tirmidhi et aussi par Ahmad ibn Hanbal) Sa chaîne de transmission est forte.

 Question n°16: Qui a dit: « En moi sont les tyrans et les orgueilleux ». « En moi sont les faibles et les nécessiteux ».

 D’après Abu Sa’id al-Khudri , le Messager de Dieu  a dit : Le Paradis et l’Enfer se disputaient, et l’Enfer a dit : En moi sont les tyrans et les orgueilleux. Le Paradis a dit : En moi sont les faibles et les nécessiteux. Alors, Dieu jugea entre eux, [disant] : Tu est le Paradis et Ma miséricorde, à travers toi, J’accorde Ma miséricorde à qui je veux. Et tu es l’Enfer, Mon châtiment, à travers toi, Je châtie qui je veux. Et chacun de vous sera comblé. (Rapporté par Muslim et par al-Bukhari et at-Tirmidhi)

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*