Accueil / Islam / Le jeûne au complet
coran1-300x273

Le jeûne au complet

I – Le jeûne au complet

Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) a dit :

« Lorsque arrive le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont ouvertes et celles de l’enfer fermées, tandis que les “ chayatines ” (démons) sont enchaînés. » [Rapporté par Boukhari et Muslim]

Des bienfaits…

Bien qu’il semble être un mois de restrictions et d’interdits, le 9ème mois du calendrier lunaire est un mois qui est attendu partout dans le monde par la communauté musulmane. Et ceci n’est pas fortuit, car les croyants savent bien que Ramadan n’est pas un mois comme les autres, car il renferme d’énormes trésors dont les musulmans profitent ici-bas et dans l’au-delà. Le mois de Ramadan est un excellent moyen pour s’attirer La miséricorde et le pardon divin : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés » [Rapporté par Boukhari et Muslim]

Pour tout acte d’adoration, Allah ‘azzawajal nous a donné une description de la récompense, mais le jeûne nul n’en connaît le salaire, car il est dit :
« Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. » [Hadith unanimement reconnu authentique]

Parmi les innombrables vertus du jeûne, ce dernier est aussi une protection infaillible, car le Prophète(paix et bénédictions sur lui) a dit : « Le jeûne préserve de l’enfer tel un bouclier au combat. » [Rapporté par Ahmed]

Que des bienfaits !

On peut encore se faire une idée du mérite du jeûne en soulignant qu’au Jour du jugement dernier, lorsqu’Allah ‘azzawajal invitera les jeûneurs à entrer par la porte de « Rayane », la porte des « rafraîchissements », qui ne sera franchie que par eux. On retiendra donc que Ramadan est un mois béni, un mois rempli de bienfaits, un mois qui a des avantages ici-bas, et dans l’au-delà !

Ce que le musulman doit retenir, c’est que le jeûne ne consiste pas uniquement à se priver de nourriture, boissons, relations intimes… Cela doit être un jeûne complet et sincère qui nous fera profiter pleinement de la récompense divine. À cet effet, nous allons énumérer quelques points importants :

 

Pratiquer le jeûne de la langue [en contrôlant sa langue]

La langue est à l’origine de beaucoup de maux et de problèmes, elle peut blesser plus profondément qu’une arme, et est capable de semer la discorde et de briser des ménages… Tout musulman doit tenir sa langue, ne pas prononcer des mots grossiers, il ne doit pas non plus dire des paroles vaines, ni calomnier, ni médire, ni mentir…

Le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit :
« Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire : « Je suis en état de jeûne » » [Hadith unanimement reconnu authentique]

Pratiquer le jeûne des yeux [en maîtrisant son regard]

Allah ‘azzawajal a dit :

« Prescris aux croyants de tenir leurs yeux baissés et de dominer leurs sens. Cela les rendra plus purs. Allah sait tout ce qu’ils font. » {Sourate 24 – Verset 30}

Comme on le sait, le regard en islam est autorisé, mais uniquement dans le licite, car Allah nous a donné deux yeux, mais avec cela, Il nous a donné deux « couvercles » pour les préserver des choses qu’Il n’aime pas et ces couvercles sont : les paupières.

La vue est l’une des portes qui mène au cœur, et pour preuve, lorsque l’on regarde une mauvaise image, elle nous reste en tête des jours voir des années, et par conséquent elle tache notre cœur qui devient plus lourd à l’adoration d’Allah.

 

Pratiquer le jeûne de l’ouïe [en se préservant les oreilles]

Allah ‘azzawajal nous dit :

« Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance ! L’ouie, la vue et le cœur ; sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » {Sourate 17 – Verset 36}

Le musulman doit se préserver des mauvaises paroles, même s’il ne les dit pas. Il doit aussi veiller à ne pas les entendre. Il veille aussi à ne pas détourner son cœur de l’adoration d’Allah, en évitant ce qui rend son cœur faible, tel qu’écouter de la musique, prêter l’oreille à la médisance, le colportage, les mots grossiers, les paroles vaines…

Pratiquer le jeûne du corps en général [en se préservant les membres]

Le « nafs » ou ego : En le soumettant à l’adoration. Comme on le sait, notre nafs n’aime que se reposer, ne pas se fatiguer… et pour y remédier, nous l’éduquons par le biais du jeûne, en ne lui donnant pas satisfaction et en le soumettant aux actes d’adorations.

Le coeur : En le nettoyant des choses de ce bas monde auquel il est souvent rattaché, et en le faisant « jeûner » en le privant des choses qu’il aime, et entre autres en donnant les biens auxquels il est trop lié, car un attachement excessif aux biens nous rend difficile l’attachement à notre Créateur.

Les mains : En ne prenant que les choses qui plaisent à Allah, [en s’interdisant les gestes grossiers, persécuteurs, ou injustes…]

Les pieds : En ne se rendant que vers les endroits qui plaisent à Allah …

Le Jeûne est donc avant tout une cure pour tout le corps

Et Allah est Seul Savant.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*