Accueil / Actualités / Le coran brûlé : un jugement « lamentable »

Le coran brûlé : un jugement « lamentable »

 

www.lexpress.fr

Une nouvelle injustice envers la communauté musulmane. Une de plus. Une de trop?

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Strasbourg a relaxé Ernesto Rojas Abbate. Cet homme, apparemment en guerre contre l’islam, était poursuivi pour provocation publique à la discrimination nationale, raciale ou religieuse. Rien que ça…

Il avait effectivement décidé, en octobre dernier, de poster sur internet une vidéo le montrant manquer de respect au Livre Saint. Il avait alors uriné dessus, en avait déchiré les pages pour en faire des avions en papiers. Lesquels venaient s’écraser sur deux verres représentant, semble-t-il, les deux tours américaines.

Pourtant, alors que le parquet avait réclamé deux mois de prison avec sursis et 1 000 euros d’amende (la peine encourue étant de 45 000 euros d’amende et un an d’emprisonnement), il a été relaxé.

Les magistrats ont considérés que cette vidéo « n’excédait pas les limites de la liberté d’expression » et « qu’il avait stigmatisé des actes terroristes auxquels la communauté musulmane ne peut être assimilée ». Ainsi, on relaxe le délinquant afin de montrer que l’on n’assimile pas le terrorisme et l’islam. Il faut avouer que ce tour de force des juristes est remarquable…

Pour sa défense, l’auteur des actes reprochés avait expliqué qu’il avait agit de la sorte afin de répondre à un défi lancé par un internaute.

Alors que si chacun est libre de penser ce qu’il veut, cet acte devient dangereux dans la mesure où il est diffusé sur la toile et accessible par le plus grand nombre. Ces attaques de plus en plus nombreuses sont notre problème. Combattons les !

Une injustice à dénoncer ? Ecrivez au Collectif Contre l’Islamophobie en France.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*