Accueil / Actualités / La population immigrée : Le désamour de Zemmour

La population immigrée : Le désamour de Zemmour

« Les français issus de l’immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait. »

Voilà les propos tenus par Eric Zemmour qui n’en finit pas avec ses provocations.

Invité de l’émission Salut Les Terriens diffusée le 6 mars 2010, le journaliste fera cette déclaration face à un Ardisson muet alors qu’il est de son devoir d’animateur d’intervenir en rappelant la gravité de ce discours discriminatoire.

Poursuivi par la Licra notamment, Zemmour va voir de nombreuses personnalités s’exprimaient en sa faveur. Jean-Pierre Chevènement fait parti des premiers à avoir fait part de son soutien.

Ce 13 janvier 2011, 28 députés viennent s’ajouter à cette longue liste et ils justifient notamment ce soutien par le fait que le journaliste n’a fait que décrire une réalité incontestable et qui reste dans les limites de sa liberté d’expression.

Parmi ces soutiens, on retrouve également le vice-président de l’Assemblée nationale Marc Le Fur donc autant dire un personnage haut placé et influent.

En plus des politiques, l’avocat général de la Cour d’appel de Paris, Philippe Bilger vient se joindre à lui déclarant (croyant ainsi atténuer les propos de Zemmour) : « Tous les noirs et les Arabes ne sont pas des trafiquants mais beaucoup de ceux-ci sont Noirs et Arabes. »

Eric Zemmour a réussi à se poser en victime, à trouver des soutiens parmi les plus médiatisés au détriment des personnes vers lesquelles se dirigent ses attaques. On en vient à inverser les rôles.

Les vraies questions à se poser sont les suivantes :

Depuis quand la question du trafic est-elle propre à une couleur de peau, une origine ?
Comment espérer que justice soit rendue alors que le milieu judiciaire lui-même donne un avis non pas basé légalement c’est-à-dire sur une loi mais simplement sur une idée préconçue ?
Où est la justice lorsqu’il s’agit des minorités de ce pays ?
Le constat est là, on marginalise les immigrés en étayant des théories absurdes. Journalistes, animateurs, politiques et avocats entre autres collaborent pour répandre ces préjugés et les faire devenir une vérité aux yeux de la population.

L’article 1 alinéa Premier de la Constitution française :

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’EGALITE DEVANT LA LOI DE TOUS LES CITOYENS SANS DISTINCTION D’ORIGINE, DE RACE OU DE RELIGION. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. »

La théorie est bien belle mais la pratique laisse réellement à désirer…


Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*