Accueil / Actualités / Syrie : « les besoins sont immenses » déplore le SIF
syrie-katibin

Syrie : « les besoins sont immenses » déplore le SIF

De retour de son voyage en Syrie auprès de la mission du SIF, Mahieddine Khelladi, Directeur exécutif du Secours Islamique France, témoigne.

« On est tout de suite frappé par l’ampleur des destructions. On ne voit d’abord que ruines et décombres, comme s’il s’était produit un séisme. De Homs à Alep, la route longe une série de villages abandonnés. Et malgré tout la vie reprend. Pourtant, près de 12 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire. Les besoins sont immenses. »

On compte six millions de Syriens qui se trouvent toujours déplacés à l’intérieur de la Syrie. Ils font face à des températures descendant sous les 5 degrés, ayant seulement des tentes comme abris. De quoi rendre l’hiver encore plus rude lorsque l’on a ni vêtements adéquats ni logement.

« Permettre aux gens d’avoir un abri, de se déplacer dans leur quartier, faciliter le retour à une vie normale, c’est l’objectif du SIF à travers toutes ces actions », explique Xavier Grosset, coordinateur des programmes sur place.

« Nous allons renforcer nos équipes sur le terrain et, à côté de la réhabilitation, nous orienter vers des activités de soutien aux moyens d’existence. Nos projets continueront à cibler les plus vulnérables parmi les populations déplacées de retour et parmi les populations hôtes »

Sur place, le SIF (en partenariat avec l’UNICEF et l’UNHCR) a notamment mis à disposition 884 abris d’urgence à Hama et Damas. 10 centres de protection de l’enfance ont vu le jour (4 à Homs, 2 à Alep et 4 à Daraa). Derrière les chiffres, une triste réalité et un constat : la population Syrienne a encore besoin de nous.

Pour soutenir les actions du SIF en Syrie :

Continuons d’agir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.