Accueil / Actualités / Une deuxième femme musulmane accède au Congrès américain

Une deuxième femme musulmane accède au Congrès américain

Aux États-Unis, la démocrate Ilhan Omar, 36 ans, nouvelle élue du Minnesota,elle est l’une des premières femmes musulmanes à entrer au Congrès américain-l’autre étant Rashida Tlaib représentante du Michigan. Ancienne réfugiée somalienne arrivée sur le sol américain à l’âge de 15 ans, et portant le voile, Ilhan Omar, s’est présentée à son public sur scène, émue et fière de ses origines et de sa religion. Et quoi de plus symbolique, que de débuter son discours de victoire par « As salamou alaykoum » (que la paix soit sur vous).

Une élue qui séduit

Elle prône un système de santé plus accessible, l’université gratuite, un port d’arme plus restrictif et des lois plus souples sur l’immigration. Pour elle, les immigrants qui venaient en Amérique en quête d’une vie meilleure «rencontrent trop souvent l’intolérance et la haine.» Elle prendra le cas des Amérindiens en exemple et souligne le fait qu’ils «vivent dans des tentes comme des réfugiés sur leurs propres terres».

Ilhan Omar ne s’arrête pas là puisque c’est avec fierté, et non sans émotions, qu’elle marque le coups en ces termes :«Je me tiens devant vous ce soir en tant que votre députée élue au Congrès, toute une série de premières fois accolée à mon nom. La première femme de couleur à représenter notre État au Congrès. La première femme à porter un hijab. La première réfugiée à être élue au Congrès. Et une des premières musulmanes à être élues au Congrès». Voilà une députée qui rappellera sans doutes à tous que les citoyens musulmans du pays SONT américains.

Deux candidates musulmanes élues

Rashida Tlaib, (sa nouvelle collègue démocrate), fille d’immigrés palestiniens, et aînée d’une fratrie de 14 enfants, Tlaib a, elle aussi, conquis sans difficulté son district de Detroit. Ilhan Omar a d’ailleurs félicité sa camarade sur le réseau social Twitter:  » Félicitations à ma soeur Rashida Tlaib pour sa victoire! J’ai hâte de siéger avec toi, inchaAllah ».

La victoire des deux députés est sans aucun doute un rejet catégorique de l’islamophobie qui domine la politique actuelle. L’une comme l’autre s’opposent à la politique migratoire restrictive du président Donald Trump. Elles apporteront certainement un vent de fraîcheur au paysage diplomatique américain et un espoir pour la communauté musulmane.

 

 

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.