Accueil / Actualités / Ali Ünlü, tué pour une place de parking

Ali Ünlü, tué pour une place de parking

Un conducteur de bus a été molesté et tabassé à mort devant sa famille, samedi 15 septembre, sur le parking du centre commercial des Atlantes, à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), près de Tours. Transporté à l’hôpital, Ali, 43 ans, décèdera d’une hémorragie cérébrale, lundi 17 septembre. Les suspects deux frères âgés respectivement de 21 et 24 ans ont été interpellés. La raison de cette altercation ? Le quadragénaire s’était garé sur une place qu’une fille réservait pour ses frères.

« Il a été massacré » confie sa fille

Aylin, la fille d’Ali, a confié sa douleur sur RMC au micro de Jean-Jacques Bourdin : « mon père n’avait pas forcément vu que la place était réservée, » « Il s’est dit que ce n’était pas la fin du monde, que cette fille pouvait réserver une autre place. »
La jeune femme n’était pas présente ce jour-là avec son père, mais les quatre autres membres de la famille qui ont assisté, impuissants, à la scène ont relaté les faits. Elle déplore la non assistance des témoins, clients du supermarché : « ils ne sont pas venus physiquement en aide à (son) père » et ne sont intervenus qu’à la fin « pour tenter de retenir les agresseurs ».

La marche blanche annulée

Une marche blanche était prévue Samedi, mais la famille du défunt a préféré la reporter faisant part de son souhait de « faire le deuil dans la plus stricte intimité » et ayant peur des débordements et des représailles. Une fois le corps restitué, elle envisage de le rapatrier à Isparta (en Turquie) d’où est originaire Ali Ünlü.
Depuis le drame et après avoir reçu des messages d’horreurs, Aylin, a décidé « de témoigner pour raconter la vérité ». Voici son témoignage :

 

Il est triste de voir à quel point la vie humaine n’a plus aucune valeur en ce monde. Pour une simple histoire de parking on en vient aux coups, pour une simple histoire de parking, un père de famille a perdu la vie laissant derrière lui enfants et épouse. Et que dire des témoins de la scène qui sont restés spectateurs d’un crime… un silence qui tue.

Qu’Allah te fasse miséricorde Ali, qu’Il t’ouvre les portes du Paradis et qu’Il soulage les peines de ta famille… Amine

Un commentaire

  1. la MECHANCETE HAINEUSE des MALIENS de l’ethnie SONINKE idiots nés en France a encore frappé….ils devraient retourner au MALI pour se faire une éducation car là bas, ils en pourraient pas se permettre le boxon qu’ils mettent dans le pays qui a bien voulu les accepter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.