Accueil / Actualités / Les enfants d’Irak : Un défi humain et nécessaire à la reconstruction du pays.

Les enfants d’Irak : Un défi humain et nécessaire à la reconstruction du pays.

La Seconde guerre civile Irakienne débute en décembre 2013 par la conquête d’une partie du territoire Irakien par une organisation djihadiste (« Etat Islamique », Daesh) et des groupes insurgés. En juin 2014 la ville de Mossoul est prise par « L’EI » qui proclame un Khalifat. L’armée Irakienne et les armées de la nouvelle coalition internationale libèrent progressivement les zones détenues par les djihadistes dont Mossoul en juin 2014. Le 9 décembre 2017 Haïder al-Abadi, le 1er ministre Irakien, annonce la fin de cette guerre.

Enfants en danger et survie des familles

L’ONU compte 870 000 orphelins après les conflits en Irak. De nombreux enfants Irakiens ont perdu des parents pendant la guerre, d’autres ont été descolarisés pour suivrent l’instruction de Daesh, certains ne sont plus scolarisés afin d’apporter aux ressources du foyer ou subvenir à leurs propres besoins. Les enfants orphelins et sans abris ayants pour la majorités subient des evenements traumatisants sont exposés à de nombreux risques sanitaires, aux mafias, aux addictions etc. En fonction des situations un travail de recherches et de réunification avec des membres de la famille est possible.

Engagements et initiatives

Dans le pays de nombreuses initiatives solidaires sont créées à destination des enfants, hébergements, actions de scolarisation et apprentisages professionnels. Face à la reconstruction du pays des mesures de protections ne sont pas encore à l’initiative du gouvernement et les orphelinats sont peu nombreux. Des solidarités familiales se mettent en places à l’image de cette femme qui s’occupe de ses petits enfants à Mossoul : Son témoignage en vidéo -> Lien.
Les conditions d’existences des Irakiens sont extrémement graves. Depuis quelques jours Jeanine Hennis Plasschaert est la nouvelle représentante spéciale du secretaire général de L’ONU en Irak, elle dirige la mission d’assistance UNAMI (United Nations Assistance Mission for Iraq).

Après 30 ans de conflits et des violences persistantes la situation du pays est alarmante. Les solidarités, actions humanitaires et infrastructures existantes ne suffisent pas à la protection des enfants et au soutient des familles.

Grand-mère de 22 petits-enfants

Cette grand-mère irakienne a perdu ses 5 enfants. Elle s'occupe aujourd'hui de ses 22 petits-enfants seule.

Publiée par AJ+ français sur Jeudi 30 août 2018

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.