Accueil / Actualités / Mohammed Bzeek, figure de l’altruisme et de la bienveillance

Mohammed Bzeek, figure de l’altruisme et de la bienveillance

Mohammed Bzeek, 63 ans, a dédié sa vie pour s’occuper d’enfants en phase terminale. Dans un monde où l’altruisme et l’amour de l’autre se font rares, voici l’histoire poignante de cet homme exemplaire, qui consacre son temps et son énergie pour accompagner des enfants abandonnés, et livrés à eux-mêmes.

Un combat de toute une vie

S’occuper d’enfants abandonnés a toujours été un combat pour Mohammed Bzeek et son épouse Dawn. D’ailleurs avant qu’il ne l’a rencontre, elle avait ouvert un abri d’urgence pour les enfants ayant besoin d’un placement immédiat. Ensemble, le couple ouvrira sa maison à des dizaines d’enfants et ce n’est que plus tard qu’ils décideront de s’occuper uniquement d’enfants en phase terminale. Leur but ? Les aimer comme leurs propres enfants quand bien même ils sont malades et condamnés.

Une vie pleine d’épreuves

En 1997, alors que Dawn et Mohammed attendent leur premier enfant, ils découvrent très rapidement que leur fils Adam est atteint de nanisme et d’une maladie osseuse qui l’affaibli et le rend fragile. Au-delà de la maladie et de l’handicap, aujourd’hui, Adam étudie l’informatique au Citrus College et prouve à tous ses camarades qu’avec de la volonté on peut accéder à ses rêves.
Dans les années 2000, Dawn Bzeek, qui avait consacrée toute sa personne pour les enfants, tombe malade à son tour. Et c’est un an après son divorce avec Mohammed Bzeek, soit en 2014, qu’elle succombera à sa maladie laissant à celui-ci le combat de toute une vie.
Des épreuves, Mohammed en connaîtra encore, puisqu’en 2016, on lui diagnostiquera à son tour un cancer du côlon. Seul à l’hôpital, sans sa femme et son fils à ses côtés, il se rendra compte de la solitude que peut ressentir un enfant hôspitalisé. Ce qui le confortera dans sa détermination d’aider les enfants et de leur apporter tout l’amour dont ils ont besoin.

Une cause qui ne laisse pas indifférent

L’histoire de la famille Bzeek aura touché beaucoup de monde de part la sincérité et l’amour qu’elle dégage, si bien que Margaret Cotts décidera de lancer une collecte de fonds afin d’aider Mohammed à installer le matériel adéquate pour l’accueil des enfants. Ainsi il a pu équiper sa maison, acheter un véhicule accessible aux fauteuils roulants, offrir des études à son fils et surtout engager une infirmière pour l’aider.

Une belle leçon d’humanité pour nous tous qui nous amène à réfléchir. Qu’Allah le récompense de la meilleure des façons ici-bas et dans l’au-delà! Amine. Et que ce récit nous serve de leçon…
Témoignage de Mohammed Bzeek:

Mohamed Bzeek aide des enfants en phase terminale

"Je leur donne un toit, une famille, de l'amour. Je les soigne et les accompagne dans la douleur". À 63 ans, Mohammed Bzeek a adopté plus de 80 enfants en phase terminale. Il raconte.

Publiée par Brut sur Vendredi 10 août 2018

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.