Accueil / Actualités / Don de l’Aïd, un sacrifice aux effets durables !
Pakistan aid adha

Don de l’Aïd, un sacrifice aux effets durables !

L’Aïd, une grande fête solidaire

Partage et solidarité, c’est ce qu’évoque la « grande fête » de l’Aïd al Adha, aussi nommée Aïd el Kebir, ou encore Qurbani ou Tabaski. Elle commémore le sacrifice demandé au Prophète Ibrahim pour éprouver sa foi et coïncide avec la fin de la période du grand pèlerinage à la Mecque.
Beaucoup de musulmans de France choisissent de faire un don. Le mouton, le bœuf ou la chèvre sera sacrifié en leur nom pour des familles vulnérables dans une région du monde défavorisée. Le don permet à une famille de participer à cette belle fête communautaire et de couvrir des besoins alimentaires.

Renforcement des moyens d’existence
Depuis plusieurs années, le Secours Islamique France (SIF) établit une synergie entre différents programmes, par exemple l’aide alimentaire pour l’Aïd et le soutien à l’économie locale ou à des orphelins. Les dons prennent ainsi une dimension plus durable. Au Sénégal, les 790 moutons qui seront offerts à 790 familles pour l’Aïd ont été élevés par 300 villageois de la région de Tambacounda soutenus par l’ONG. Parmi eux, 100 femmes constituées en groupements économiques et formées à la production agricole. Le SIF soutient également l’activité d’embouche (engraissement des animaux d’élevage) au Pakistan et au Tchad.
Le renforcement des moyens d’existence des populations vulnérables est l’un des grands axes de l’aide humanitaire apportée par le Secours Islamique France. Formation à des métiers artisanaux ou aux techniques d’agriculture, au stockage de denrées, vaccination du bétail, équipement en outils de base, la formule varie selon les besoins de subsistance et les débouchés économiques sur le terrain.

14 000 sacrifices

Cette année le Secours Islamique France prévoit de réaliser 14 000 sacrifices, dont le bénéfice, tête de bétail ou colis de viande fraiche, ira à près de 250 000 personnes dans 14 pays d’Afrique et d’Asie et en France. Le don est fixé à 169 € pour la majeure partie des pays et 76 € pour quatre autres. Cette somme correspond au prix moyen pour offrir une tête de bétail dans ces pays.

En France, 800 colis de viande de mouton seront distribués à 600 familles vulnérables de la région parisienne et de Lyon, ainsi qu’à des personnes hébergées dans des foyers Adoma.
Les sacrifices sont réalisés dans les trois jours de l’Aïd, dans le respect de la tradition mais aussi des normes d’hygiène.

Pour l’Aïd, donnez à des familles vulnérables les moyens de participer à la Grande Fête !

Aïd Al Adha : plus que jamais, partageons

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.