Accueil / Au Coeur du SIF / #Défi Ramadhan : trois centres psychosociaux à Kutupalong attendent votre aide !
#Défi Ramadhan : trois centres psychosociaux à Kutupalong attendent votre aide !

#Défi Ramadhan : trois centres psychosociaux à Kutupalong attendent votre aide !

Orphelins ou bien accompagnés de leur mère, et dans le meilleur des cas de leurs deux parents, les enfants rohingyas sont majoritaires parmi les réfugiés qui ont fui les exactions du régime de Myanmar.

520 000 enfants Rohingyas réfugiés au Bangladesh ont besoin d’une aide humanitaire

Ils constituent 58% des 693 000 réfugiés arrivés depuis août 2017, auxquels s’ajoutent les centaines de milliers venus trouver refuge au Bangladesh depuis deux décennies. 520 000 enfants nécessitent un soutien humanitaire urgent, estime l’UNICEF.

Insalubrité, promiscuité, absence de structures éducatives : des enfants en danger

« Nous n’avons jamais vu une crise d’une telle ampleur. La communauté internationale mobilise toutes ses ressources pour apporter son assistance mais les besoins sont immenses. Ces populations dépendent entièrement de l’aide humanitaire et elle reste insuffisante. Des milliers d’enfants naissent chaque mois dans le camp sous des bâches en plastique », explique Xavier Grosset, coordinateur terrain du Secours Islamique France à Cox Bazar.

Ces enfants vivent le plus souvent entassés sous des tentes faites de simples bâches, privés d’accès aux soins et à l’éducation et livrés à eux-mêmes. L’arrivée de la mousson met en danger leurs abris, leur accès à l’aide humanitaire, et accroît les risques de maladies hydriques liées à l’insalubrité. Plus de 6 900 cas de diphtérie ont été signalés depuis le début de la crise et une deuxième campagne de vaccination contre le choléra va débuter.

Un grand nombre d’entre eux souffre de traumatismes. Ils ont perdu une partie de leur famille et parfois été témoins de massacres ou de violences.

Protéger les enfants Rohingyas : le SIF met sur pied trois centres psychosociaux à Kutupalong

Après avoir construit des puits, des latrines et des espaces de lavage pour pallier à l’urgence sanitaire, le Secours Islamique France, en association avec son partenaire local, l’ONG Friendship, met sur pied un centre de santé et trois centres psychosociaux dans le camp de Kutupalong. Ces espaces sécurisés sont réservés aux enfants, adolescents et aux femmes enceintes (3% des réfugiées sont enceintes et 7% allaitantes). Chacun offrira un soutien psychologique et des activités éducatives et récréatives à 150 enfants et 90 femmes. Le centre de santé, équipé de trois salles de consultation, aura une capacité d’accueil de 150 patients par jour.

Les deux premiers centres psychosociaux ont été inaugurés début mai, l’ouverture du troisième est prévue en juin.

⇒ Alors, participez sans plus attendre au Défi solidaire pour les enfants Rohingyas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.