Accueil / Islam / Al Muharram, le mois d’Allah aux multiples bienfaits
Sajidin.com

Al Muharram, le mois d’Allah aux multiples bienfaits

Au nom d’Allah Le Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.

Une nouvelle année de bénédictions

Alors que nous entamons une nouvelle année, avec l’un des 4 mois sacrés de l’Islam, Al Muharram,connaissons nous vraiment les mérites que renferme ce mois unique? Si le croyant doit sans cesse chercher à connaître et multiplier les actes d’adoration envers Allah Le Majestueux, on ne peut douter de la miséricorde du Très Haut qui nous offre la chance de commencer une année pleine de bénédictions.

Al muharram est donc le premier mois de l’année, béni, comme le sont aussi 3 autres mois du calendrier Hégirien :Al muharram, 1er mois du calendrier hégirien, Rajab, 7ème mois, Dul’ qida, 11ème mois, Dul hijja étant le 12ème mois.

Ainsi, le hadith suivant rapporté par Muslim, selon Abu Huraira, (qu’Allah leur fasse miséricorde) vient mettre en lumière l’importance que le musulman doit donner à ce mois, car il possède des bienfaits pour le croyant que seul Allah peut dénombrer.
Le Prophète Mohammad ﷺ, à dit: « Le meilleur mois pour jeûner après le mois du Ramadhan, c’est le mois d’Allah que vous appelez el Mouharram, et la meilleure prière que vous pouvez faire après celle obligatoire, c’est la prière de la nuit. »

De plus, nous comprenons à travers ce hadith que les actes surégatoires prennent une grande valeur durant ce mois, car après le mois de Ramadhan c’est le mois qui est qualifié comme étant meilleur pour jeûner. Cependant, il faut noter que les écrits, n’ont pas relevé que le Prophète ﷺ jeûnait tout le mois. Nous savons de surcroit, que d’autres jours de l’année sont aussi propices pour jeûner tels que les 6 jours de Chawal, Shan’ban, les 9 premiers jours de Dul hijja (le 10ème étant l’Aid), le 9ème jour de Dul Hijja( Anrafa), ou jeûner d’autres jours.

Le jeûne d’An’choura

On ne peut oublier évidemment An’choura, un jour tout aussi important dans le mois sacré d’Al Muharram, ce dernier s’inscrit dans une recommandation prophétique et a pour but d’expier les péchés de l’année précédente à condition de s’écarter des grands péchés. Le prophète ﷺ fut questionné au sujet du jeûne du jour d’An’choura et il ﷺ répondit : « Il expie les péchés de l’année écoulée » rapporté par Muslim (qu’Allah lui fasse miséricorde). Cette période de jeûne doit être accompli en se différenciant des juifs qui ont aussi le même jour de jeûne ainsi, pour ce faire le Prophète ﷺ nous dit à ce propos:

 » Si je suis toujours vivant l’année suivante, je jeûnerais le neuvième jour de Muharram. » Ibn Abbas a dit : L’année suivante n’est pas venue avant que le Prophète ﷺ ne décède. Rapporté par Muslim, (qu’Allah lui fasse miséricorde). Afin de distinguer le jeûne islamique du  jeûne juif le prophète ﷺ souhaita jeûner également le neuvième jour, au total deux. On peut donc choisir de jeûner le jour qui précède An’choura et le jour d’An ‘choura et jeûner An’choura et le jour suivant.

Enfin, cette année An ‘choura sera soit  :
Samedi 30 septembre pour les pays qui ont commencé l’année jeudi 21 septembre ou dimanche 1er Octobre, pour ceux  qui ont commencé l’année vendredi 22.

Que nous choisissions de jeuner 2 jours ou plus, de prier durant toutes les nuits ou quelques nuits, l’important est de le faire avec une bonne intention et une grande sincérité et continuer à œuvrer pour notre foi afin de débuter et de terminer notre vie en étant soumis au Dieu Unique, Le digne de louange.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*