Accueil / Actualités / Hongrie : le pays recrute des « chasseurs de migrants »

Hongrie : le pays recrute des « chasseurs de migrants »

En Hongrie, la police recrute des volontaires pour empêcher l’intrusion des migrants.

De nouvelles patrouilles aux frontières

En août 2016, le gouvernement a annoncé la création d’un nouveau corps de police appelé « Chasseurs frontaliers ». L’objectif affiché est de recruter 3 000 personnes pour faire face à « la pression de l’immigration clandestine ». Ces volontaires patrouillent ainsi depuis le 2 mai aux frontières serbe et croate, armés d’un spray de gaz poivré, d’une matraque et d’un revolver. « On leur enseigne tout pour assurer la défense de la frontière, dans le respect de la loi », affirme la personne chargée du recrutement.

Comment attirer de nouveaux volontaires

Des vidéos de promotion montées comme des bandes-annonces de films d’action sont diffusées sur Facebook pour encourager les éventuels volontaires. De même, des opérations de recrutement sont menées dans les supermarchés, les lycées et sur les places publiques. Ce qui motive le plus reste le salaire plus que tentant, puisque les volontaires sont payés le double du salaire minimum en Hongrie.
Plus de 900 millions d’euros auraient été investis dans ce projet que beaucoup dénoncent et considèrent comme un véritable gaspillage. Plus loin que ça, nous pouvons nous demander dans quelles conditions sont réellement effectuées les arrestations des migrants.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*