Accueil / Actualités / Amnesty International : la France ne respecte pas les droits des migrants
Amnesty International : la France ne respecte pas les droits des migrants
Photo Amnesty International

Amnesty International : la France ne respecte pas les droits des migrants

Un rapport d’Amnesty International vient d’être rendu public au sujet de la France. Ce sont des violations systématiques des droits des migrants qui sont dénoncées sur le territoire français.

Des migrants renvoyés en Italie

Amnesty International stipule des contrôles systématiques des migrants, un traitement déplorable des mineurs, une atteinte au droit d’asile. Les migrants se voyant refuser le droit de s’installer en France sont renvoyés vers l’Italie, depuis le département des Alpes-Maritimes particulièrement. Les migrants venant justement d’Italie font le voyage en train. Des contrôles ont lieu à bord, parfois même à cause de délation de la part des passagers ou du personnel. Il faut savoir qu’en France chaque migrant a droit à :

  • l’assistance d’un interprète,
  • l’accès à un appel téléphonique,
  • une demande d’asile,
  • la possibilité de recours contre la décision de refus d’entrée du territoire.

Si le droit français indique ces points, sur le terrain tout n’est pas appliqué puisque les personnes sont renvoyées vers l’Italie sans recevoir de notification écrite de refus d’entrée et d’installation en France. Ou alors le document remis n’est pas complet. D’autres migrants n’ont même pas le temps de déposer une demande.

Pourquoi bafouer les droits des migrants ? Pour les dissuader de venir en France et de s’y installer. Pourtant hommes, femmes et même enfants viennent souvent de pays en guerre, connaissant une instabilité politique, leurs vies étant même en danger.

Un commentaire

  1. La france ne respecte t-elle pas les droits des migrants qui sont sur son sol ? bien voyons ! La france est recouverte d’un verni dit droit de « l’Homme » mais si on gratte, en dessous ça sent mauvais, alors Amnesty internationale a de très grands avocats, alors pourquoi ne remonte t-elle pas le temps et demande des comptes a la france pour les droits fondamentaux de l’Homme qu’elle a colonisé ? tortures des hommes, des femmes sur leur propre sol durant l’occupation du Maghreb notamment l’algérie où elle a fait guillotiner des hommes qui n’avaient comme tort que de lui demander de leur laisser leur pays occupé de force en 1832, demander a la france de revenir sur sa politique arbitraire comme au temps ou l’émigré algérien qu’elle a fait venir seul sans sa famille le faisant trimer dans les mines, la CAF ce temps là envoyait les allocations familiales a sa femme qui n’en touchait que la moitié et l’autre pour l’état algérien, lui demander des comptes pour sa politique d’apartheid concernant ce travailleur maghrébin qui n’était autorisé a envoyer a sa famille que 20% de sa solde mensuelle qui ne pouvait déménager d’un département a un autre en france sans autorisation. Amnesty a du pain sur la planche je pense

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*