Accueil / Actualités / Genlis : Des têtes de porc déposées devant une future mosquée, le maire s’indigne
Genlis : Des têtes de porc déposées devant une future mosquée, le maire s'indigne

Genlis : Des têtes de porc déposées devant une future mosquée, le maire s’indigne

Ce vendredi matin, des têtes de porcs et des pièces de charcuterie ont été déposées sur les grilles du nouveau centre culturel de Genlis, près de Dijon, avant même son inauguration.

« Je condamne fermement cet acte abject »

Après 3 ans de construction, l’Association Socioculturelle et cultuelle des Musulmans de Genlis a clôturé le lieu de culte en décembre 2016. Le maire de la ville, Vincent Dancourt, a condamné cet acte islamophobe :

Ce matin à 8h10 la brigade de gendarmerie de Genlis m’a informé que des têtes de porcs avaient été accrochées sur le bâtiment que l’Association Sociocultuel et Culturel des Musulmans de Genlis vient récemment d’acquérir. Je me suis aussitôt rendu sur les lieux pour constater ces éléments. Le service d’identification criminel de la gendarmerie a procédé à des prélèvements et je souhaite que le ou les auteurs de ce fait répondent de leurs actes devant la justice. Je condamne fermement cet acte abject et j’apporte mon soutien au Président de l’association dans cette affaire. La haine liée à la religion n’a pas sa place dans notre commune où chacun doit vivre en pleine harmonie et dans le respect des uns et des autres. »

Kheira Bouziane, député PS de Côte-d’Or, et le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) se sont également indignés :  « L’Association promeut depuis 2013 un dialogue inter-religieux apaisé. L’insulte qu’elle subit aujourd’hui vise à diviser ».

Une enquête a été ouverte pour « provocation publique à la discrimination ou à la haine raciale ».

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*