Accueil / Actualités / François Fillon : pour un contrôle administratif très strict du culte musulman
François Fillon : pour un contrôle administratif très strict du culte musulman

François Fillon : pour un contrôle administratif très strict du culte musulman

A moins d’une semaine du premier tour de la primaire chez Les Républicains, les candidats sont en meeting. Parmi eux François Fillon, qui a eu dans son discours des mesures à destination de la communauté musulmane. Particulièrement un « contrôle administratif très strict ».

Cette obsession des Frères Musulmans…

En déplacement à Metz, l’ancien Premier ministre a ainsi consacré une partie de son intervention à l’islam en France sous les applaudissements du public. Il souhaite mettre en place un « contrôle administratif très strict » du culte musulman, mais aussi du financement des mosquées sans oublier des prêches prononcés dans les lieux de culte. Le voile est également visé. De plus, l’obsession pour les Frères Musulmans est grande puisque les associations ayant un lien avec l’organisation n’auront plus le droit d’être et les financements étrangers d’ailleurs seront aussi interdits. On se demande si par contrôle administratif, François Fillon entend également amener chaque musulman a pointé à la mairie pour déclarer « je suis musulman ».

Cependant, il « rassure » en disant ne pas vouloir stigmatiser. Il indique tout de même que modifier la loi sur la laïcité pénalisant les croyants des autres cultes, il souhaite des lois spécialement pour l’islam. Tout un paradoxe…

Un commentaire

  1. François Fillon est un grand démocrate, et on ne peut pas le taxer de populisme. J’ai lu son ouvrage « vaincre le totalitarisme islamique » Il ne s’agit aucunement de faire voter des lois spécifiques pour les musulmans. Les principes d’égalité dans notre constitution l’interdisent (ce qui n’est pas le cas dans certains pays musulmans où certaines lois sont plus contraignantes selon la religion).
    Nous nous situons entre 2 lignes infranchissables :
    – nous ne pouvons pas voter des lois de discrimination,
    – nous devons aussi protéger nos familles et nos enfants des barbares et de tout les messages faisant naître un terreau propice à la barbarie.
    Tous les démocrates (musulmans et les autres) ne peuvent que se situer entre ces 2 lignes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*