Accueil / Actualités / France : vers la mise en place d’un grand imam de France ?
france : vers la mise en place d'un grand imam de France ?

France : vers la mise en place d’un grand imam de France ?

Depuis de nombreuses années le sujet de la religion musulmane est au coeur de l’actualité française, sous divers angles. En pleine campagne électorale, tous les candidats y vont de leurs propositions quant à la place à accorder à, cette religion et à ses fidèles. L’institut Montaigne propose lui la mise en place d’un grand imam de France, chargé d’impulser le travail théologique.

Redevance sur le halal, cours d’arabe et nouveaux dirigeants

Dans la tête de nombreux hommes ou femmes politiques, c’est à l’islam et aux musulmans de s’adapter à la France quitte à ne pas pratiquer selon les règles. Avec l’augmentation du nombre de musulmans français, les dirigeants du pays, probablement par peur, par méconnaissance du sujet et par crainte du changement, ont souhaité avoir une forme de contrôle sur la façon dont est pratiquée la religion sur le sol français. Après de nombreux échecs, comme la mise en place du CFCM par Nicolas Sarkozy, l’institut Montaigne a livré une série de propositions visant à faire avancer les choses.

Parmis ces propositions, le fait de dispenser des cours d’arabe aux enfants le souhaitant dans les écoles, la demande serait importante et cette connaissance de la langue permettrait un apprentissage autonome de la religion. De plus, l’institut propose qu’une seule et même association musulmane s’occupe des affaires des musulmans en France et soit financée par, entre autres, une redevance sur le halal, dont elle serait la seule apte à délivrer les certificats de validité. Egalement, le rapport propose le remplacement des « représentants » de l’islam en France aujourd’hui par des gens plus jeunes et plus à même d’apporter des solutions concrètes pour un vivre ensemble pacifique. Enfin, un « grand imam de France » pourrait être nommé à la tête de cette association afin de donner la direction théologique à suivre pour l’ensemble des fidèles du pays.

La volonté de vouloir faire avancer les choses est louable et nécessaire, les musulmans Français ont un poids de plus en plus important dans la société mais ne sont pas unis au sein de leur communauté. En revanche, les doutes subsistent sur la mise en place d’une telle organisation et quelles en seront les têtes pensantes.

5 plusieurs commentaires

  1. On ne peut que souscrire à cet article en faisant 2 précisions
    L’une est que la liberté de religion tout comme la liberté de pensée ne peut fonctionner que dans le respect de l’autre et donc dans la discrétion, telle qu’elle le fut jusqu’à ces dernières années, années sans conflit en france entre les différentes communautés (il n’y a pas que des musulmans en france).
    L’autre est que, personne n’est captif dans ce pays, on adhère à un mode de vie et on le respecte ou on le refuse et on va vivre dans un autre pays conforme à ses principes, je comprend que beaucoup de jeunes soient déçus de leur vie actuelle, il n’y a pas que les jeunes musulmans qui soient concernés mais la solution n’est pas la Charia ni la haine

    • Bon je voi t’en probleme tu veus des muslmans invisible et tu parle de sujet que tu ne metrise jamais pas exemple la charia comme tu l apelle , tu fait bien de dire que avant il n y avait pas de probleme , tous ca av la crise de 2008 bien sur comme par hasard aprer les muslmans sont devenus l’attraction des médias et des politiques tous en pertes de vitesse les un l audiences et la presse papiers ce casse la figure et les autres la politique pour redresser le paysage échoue , voila ( de la part d un musulman qui a pas l ´intetion d etre le bouc émissaire, ni faire l impasse sur c droit fondamentaux qui sont inscrits ds la constitution) alor si le changement te fait des peurs et que tu ne supporte plus t concitoyen tu devrais changer de pays

  2. Pour blatzer
    Il n’est pas question que dans notre pays où l’égalité se construit depuis 250 ans les musulmans fassent l’impasse sur leurs droits fondamentaux. La protection est la même pour tout le monde quel que soit sa religion, son ethnie, son milieu social
    Il est question de la frange des musulmans dont les pratiques peuvent aller à l’encontre des principes de la république. Cela ne concerne pas la majorité des musulmans mais uniquement la partie de ceux qui remettent en cause notre modèle. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas 1 seul islam, mais de multiples pratiques dont certaines doivent disparaître. Il en va du bien vivre entre français sans attentat pour briser des vies, des familles
    Que proposez vous pour que ces pratiques violentes ancestrales disparaissent pour que seules des pratiques humanistes, bienveillantes subsistent ?

  3. Un imam de France veillant à dire la bonne parole est certainement une piste intéressante
    Elle permettrait d’évacuer des lectures d’y Coran appelant ou conduisant à la violence
    Le roi Mohamed VI ne joue t il pas le rôle de grand imam une Maroc en rappelant la bonne parole comme il l’a fait dernièrement ? Je crois bien que oui
    Un grand imam de France, pas un roi faisant de la politique, mais un imam s’occupant uniquement des croyances est à étudier
    On peut toujours jouer aux sceptiques mais tant qu’on a pas essayé, on ne saura jamais si c’est une bonne solution
    Alors pourquoi ne pas essayer cette piste ?

  4. et depuis quand la religion doit s’adapter a la laicité ? les gens ne sont pas des moutons pour suivre un seul 3grand 3 imam au service de l’etat.les religions sont libres

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*