Accueil / Actualités / Laïcité : vers une nouvelle définition biaisée?
Laïcité : vers une nouvelle définition biaisée?

Laïcité : vers une nouvelle définition biaisée?

C’était il y a quelques jours, Jean-Louis Bianco, président de L’Observatoire de la laïcité, s’est adressé aux éditions Hatier pour faire une mise au point après un tweet du Syndicat Fédération Syndicale Unitaire (FSU). En effet, sur le réseau social, la FSU a alerté au sujet de la présence d’une fausse définition de la laïcité* dans les manuels scolaires de Terminale L, ES et S

 Une tentation tenace de bannir le fait religieux de l’espace public

On lit page 348 « Laïcité : Principe de séparation des Églises et de l’État. En France, la laïcité suppose aussi le refus de toute expression religieuse dans l’espace public« . La deuxième partie de la phrase pose problème et nous oblige à nous placer dans une attitude de réflexion : Comment la définition d’un point aussi capital aujourd’hui que la laïcité peut-elle trouver une définition aussi éloignée de la réalité dans des manuels scolaires de l’éducation nationale ?

Interpellé par des enseignants et parents d’élèves, l’observatoire de la laïcité qui juge cette définition inexacte a adressé un courrier aux éditions Hatier en leur demandant ce qu’ils proposaient de faire « pour apporter les corrections nécessaires à ce manuel scolaire ». Les éditions Hatier se sont alors excusées et ont parlé « d’une erreur regrettable qui avait échappé à tous depuis la publication de ce manuel en 2014« . Elles affirment qu’une modification sera faite « dans les meilleurs délais« .

Une définition à redécouvrir, et pas seulement chez Hatier  

Malheureusement, on constate que cette fausse définition est aussi ancrée dans la tête d’un bon nombre de personnes. La vague actuelle de fantasmes et de représentations fausses réduisent certains droits, et notamment la laïcité à ce qu’elle n’est pas. Il est temps pour chaque citoyen – qui plus est s’il est de confession musulmane – de connaître parfaitement et méticuleusement la description exacte de tous ses droits pour que chacun puisse à son échelle apporter une réponse concrète. En effet, la meilleure chose à faire quand on souhaite aboutir à une meilleure compréhension d’un problème est de commencer à se mettre d’accord sur le sens des mots utilisés.

De ce fait, comme nous le rappelle Jean-Louis Bianco « La Laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions ». Et rajoutons que les libertés individuelles englobent naturellement la liberté religieuse !

*La loi du 19 décembre 1905 pose à son article premier que: « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. »

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*