Accueil / Actualités / Mise en place de « tests de radicalisation » à l’école : une proposition qui amuse les internautes

Mise en place de « tests de radicalisation » à l’école : une proposition qui amuse les internautes

Un homme politique  propose de mettre en place des tests au collège et lycée afin de repérer les potentiels futurs jihadistes.

Un test en cas de soupçons

Geoffroy Didier, le vice président Les Républicains d’Ile-de-France et candidat à la primaire de la droite en vue de l’élection présidentielle, a proposé ce mardi la mise en place de « tests de détection de radicalisation » dans les collèges et lycées pour lutter contre l’endoctrinement jihadiste. Son concept : si un membre de l’équipe éducative détecte un indice de début de radicalisation chez un adolescent, un psychologue lui fera alors passer un entretien afin de mesurer le degré plus ou moins avancé de radicalisation, en lui posant des questions telles que : « Comment qualifiez-vous les récents attentats en France? Que pensez-vous du jihad? Consultez-vous ou avez-vous déjà consulté des vidéos ou sites appelant au jihad? » Si le test se révèle « positif », les services de protection de l’enfance seront avertis et devront le signaler à la justice.

Réactions sur les réseaux sociaux

Cette proposition a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, où les internautes se sont amusés à imaginer avec humour quelles autres questions pourraient figurer dans le questionnaire suggéré par Geoffroy Didier, dont voici des exemples:

  • « Considérez-vous vos camarades de classes comme des chiens d’infidèles ? » Beaucoup / Moyennement / Pas vraiment.
  • « En cours, tu lèves le doigt car » : Tu penses avoir la réponse à la question du professeur / tu ne te sens pas très bien et tu voudrais aller voir l’infirmière / tu prêtes allégeance à l’Etat Islamique
  • « Pour lutter contre le vieillissement, vous mettez de la crème » : anti oxydant / anti occident
  • « Que veux-tu faire après le bac ? » : une école de commerce / une fac de psychologie / détruire la civilisation occidentale dans son intégralité

Les politiques ne savent plus quoi inventer pour essayer de « gérer » la situation, notamment rassurer la population en montrant qu’ils cherchent des moyens de prévention du jihadisme. Après le désir de placer les jeunes adultes en « centre de déradicalisation », c’est maintenant aux adolescents qu’ils veulent s’attaquer. Seront-ils les prochaines victimes des dérives de la lutte anti terroriste?

Un commentaire

  1. jenecomprendspas

    Et vous, kaitibin, que proposez-vous pour éviter les prochains attentats ? les prochains morts ? les prochaines familles qui vont pleurer ?
    Or ces familles sont de tout pays (France, Maroc, Irak, Tunisie, Belgique…
    de toute religion (musulmane, chrétienne, catholique)
    On peut se moquer de toutes ces propositions.
    On peut aussi chercher à avoir une attitude responsable = donner des idées, aider les hommes politiques de tout bord à en avoir.
    Qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos idées ? utilisez votre connaissance de l’Islam pour faire mieux que Geoffroy Didier

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*