Accueil / Actualités / Un médaillé d’or olympique a recours à la hijama
Un médaillé d'or olympique a recourt à la hijama
Crédits: REUTERS/Stefan Wermuth

Un médaillé d’or olympique a recours à la hijama

Durant les récentes épreuves de natation à RIO, vous avez pu apercevoir ces étranges tâches violettes et circulaires sur le corps de ce grand champion de la natation, Michael Phelps ? Le nageur s’est en effet préparé de la meilleure des manières en optant pour une thérapie fortement recommandée dans notre religion… la « Hijama ».

Michael Phelps déjà médaillé du relais 4x100m…

Même s’il est reconnu pour être un des plus grands nageurs de tous les temps, Michael Phelps paraissait bien en forme lors de sa dernière épreuve… Et si sa recette magique c’était la « Hijama »  (le « cupping » pour d’autres)? Dimanche soir lors de la finale par équipe du 4x100m des JO Brésiliens, les Français avaient pris le dessus grâce à l’excellente course de Mehdy Metella, or lorsque Michael Phelps est entré en scène il est parvenu à s’hisser devant les tricolores pour aider ses partenaires à remporter l’or. « La Hijama » dispose de nombreux bienfaits, en 2004 par exemple, l’OMS a jugé que la thérapie pouvait guérir l’asthme, l’eczéma, le diabète, les colopathies, et même l’hypertension artérielle pour ne citer que ces maux. Dans le cadre des sportifs, le « cupping » chez les anglosaxons, permettrait d’inhiber le stress ou la fatigue mais améliorerait aussi la circulation sanguine, cette dernière vertu aiderait finalement l’athlète à mieux récupérer.

Contrairement aux idées reçues au sein de notre communauté, la « Hijama » est une thérapie issue de la médecine chinoise vieille de plus de 4000 ans à peu près, elle reste néanmoins un traitement très recommandée par le Prophète Mohamed (Paix et Bénédictions soient sur lui). Aujourd’hui de nombreuses stars américaines et plusieurs athlètes ont opté pour l’incisiothérapie, selon le Guardian les recherches internet concernant cette médecine auraient bondi de 2100% ces derniers-jours…

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*