Accueil / VIDÉOS / Deux colons israéliens confisquent le vélo d’une petite Palestinienne car elle se trouve « sur le mauvais côté de la route »
Deux colons israéliens confisquent le vélo d’une petite Palestinienne car elle se trouve « sur le mauvais côté de la route »

Deux colons israéliens confisquent le vélo d’une petite Palestinienne car elle se trouve « sur le mauvais côté de la route »

Si certains d’entre vous ne savaient pas encore de quelle manière les « soldats » de « l’armée la plus orale du monde » agissent, nous vous invitons à visionner cette vidéo…

L’injustice à l’état pur

A Hebron, le 25 juin dernier, un témoin a filmé une scène aujourd’hui relayée par B’Tselem, organisation israélienne pour la défense les droits de l’Homme dans les territoires occupés. Alors qu’une petite palestinienne de 8 ans jouait tranquillement avec son vélo, deux colons israéliens lourdement armés sont venus jusqu’à elle afin de le lui confisquer. Son tort ? Avoir roulé sur le mauvais côté de la route qui appartiendrait aux « territoires israéliens ». Evidemment, le vélo en question a ensuite été jeté dans les buissons.

Aujourd’hui, cette jeune palestinienne ne sort plus de chez elle car « trop effrayée » rapporte sa mère lors d’un témoignage accordé au journal Haaretz qui se demande : « Quel danger ou menace générait ma fille ? »

Des impacts psychologiques lourds pour ces opprimés

L’ONG informe : « Selon notre dernier bilan : 70% de nos patients rapportent des troubles du sommeil ou manifestent plus de deux symptômes psychologiques tels que l’insécurité, le stress ou l’anxiété, indique par exemple Médecins du Monde qui intervient en Cisjordanie. 30% des parents évoquent une régression dans les progrès scolaires de leurs enfants. »

« Cet état de stress aigu semble devenu la norme, alerte ainsi l’ONG dans un récent rapport sur la question. Le climat de violence affecte la santé mentale et peut alimenter des sentiments de frustration qui peuvent contribuer à perpétuer le cycle de violence. »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*