Accueil / Actualités / Un homme en djellaba crée la panique aux Invalides
école militaire de Paris, dans le quartier des Invalides (VIIe arrondissement)

Un homme en djellaba crée la panique aux Invalides

Un homme refoulé à l’entrée de l’école militaire de Paris a déposé une valise devant les grilles, ce qui a nécessité l’intervention des démineurs.

Une valise suspecte

Hier, un homme vêtu d’une djellaba blanche s’est présenté devant  l’établissement militaire de Paris dans le quartier des Invalides et a demandé à y entrer. Les militaires en faction lui ayant refusé l’accès, il y a alors déposé une valise puis se serait éloigné de quelques mètres pour effectuer une prière, dans la rue.

Une réaction immédiate

Immédiatement alertée, la brigade anticriminalité locale est intervenue pour interpeller l’individu. Celui-ci a refusé de leur adresser le moindre mot et d’ouvrir sa valise. Des renforts ont alors été appelés pour établir un périmètre de sécurité, et des démineurs ont ouvert la valise, qui ne contenait … que des effets personnels.

Un étranger individu

Cet homme serait un Brésilien arrivé sur le sol français le 15 juillet, après avoir séjourné à Dubaï. Il aurait tenu des propos confus aux militaires qui gardent l’entrée de l’école militaire, et aurait continué dans son incohérence pendant sa garde à vue. Il a alors été conduit à l’infirmerie psychiatrique de la Préfecture de police de Paris.

Ce Brésilien, malgré sa djellaba a été qualifié de « déséquilibré ». Dans le climat actuel, s’il avait été typé maghrébin, il n’aurait pas été surprenant que tout ceci ai été planifié par « l’Etat Islamique».

7 plusieurs commentaires

  1. Je ne comprends pas la dernière phrase de cette article…

  2. Qu’ il eut été maghrébin, chinois ou danois poser une valise devant une école militaire et s éloigner pour faire sa prière justifiait la réaction des autorités, surtout s’il s agissait d une prière musulmane. Aucun bouddhiste n a commis d attentat après avoir crié vishna est grand à ce que je sache

    • Vous avez absolument raison Meknesfrance, on a jamais entendu un bouddhiste crier « Allah Akbar » en commettant par exemple ce qu’un rapporteur de l’ONU qualifie de probable « crime contre l’humanité » à l’econtre « d’une des minorités les plus persécutées au monde » (torture, assassinats, violences sexuelles, travail forcé …) à savoir les Rohingyas en Birmanie sous un silence international assourdissant et sous les fenêtres de l’honorable Mme Aung San Suu Kyi qui refuse même d’utiliser le terme « Rohingya ». Et juste pour la petite précision, les Rohingyas sont musulmans. Ceci explique peut-être cela mais sûrement pas votre manichéisme idiot !

    • Vous avez absolument raison Meknesfrance, on a jamais entendu un bouddhiste crier « Allah Akbar » en commettant par exemple ce qu’un rapporteur de l’ONU qualifie de probable « crime contre l’humanité » à l’econtre « d’une des minorités les plus persécutées au monde » (torture, assassinats, violences sexuelles, travail forcé …) à savoir les Rohingyas en Birmanie sous un silence international assourdissant et sous les fenêtres de l’honorable Mme Aung San Suu Kyi qui refuse même d’utiliser le terme « Rohingya ». Et juste pour la petite précision, les Rohingyas sont musulmans. Ceci explique peut-être cela mais sûrement pas votre manichéisme primaire !

    • Si vous êtes si sur de connaître le pacifisme des boudhistes, allez donc faire un tour en Birmanie et vous verrez les massacres perpétrés par des moines boudhistes dont on entend jamais parlé…
      Par ailleurs Krishna fait partie des croyances hindouistes et non boudhistes..

  3. Pas chez nous Meknes France, mais les bouddhistes de Birmanie ont leur terroristes.
    Vous etes dans l’état d’esprit de Madame Arielle. Les bouddhistes sont forcément paisible et les musulmans de potentiels criminels. Les stéréotypes ça fait dire n’importe quoi.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*