Accueil / Actualités / Un diabétique roué de coups pour avoir bu de l’eau pendant le Ramadan
Un diabétique roué de coups pour avoir bu de l'eau pendant le Ramadan
Crédits: MED1TV

Un diabétique roué de coups pour avoir bu de l’eau pendant le Ramadan

A Rabat, un marocain a été passé à tabac pour ne pas avoir respecté le jeûne du Ramadan. Seul bémol et pas des moindres, l’individu était diabétique, il était donc légalement dispensé du jeûne. Retour sur cette affaire et sur les conditions du jeûne dans les pays musulmans.

Le diabétique est religieusement dispensé du jeûne

Malgré certains abus dans le monde musulman où des non-jeûneurs rompent ostensiblement le Ramadan par pure provocation, cette affaire dont il est question est de loin une des plus scandaleuses de la période. Un médecin du centre hospitalier universitaire Avicennes (Ibn Sina) de Rabat a récemment partagé sa stupéfaction dans une vidéo, il y explique avoir reçu un patient diabétique, passé à tabac pour avoir bu de l’eau en public pendant le Ramadan. Ahmed Farissi annonce via l’enregistrement, d’ailleurs visionné presque 100 000 fois sur internet, que l’homme agressé a même du recevoir cinq points de sutures lors de son arrivée aux urgences. Le médecin a fermement condamné  l’injustice, rappelant au passage que ce genre de comportement faisait détester l’Islam aux croyants ainsi qu’aux non-croyants. Le pire dans cette histoire, est que le malade était tout à fait dans son droit de ne pas jeûner, il risquait d’aggraver sa maladie et de se mettre en danger. C’est presque devenu une coutume, durant le Ramadan les agressions liées au non-respect du jeûne sont assez fréquentes, quelques citoyens réagissent avec impulsion à la vue d’une gorgée d’eau ou d’une bouchée en pleine après-midi…

Les mêmes écarts

Plusieurs pays musulmans connaissent leur lot de mésaventures. Entres les provocateurs et les dispensés légaux, les jeûneurs tombent facilement dans l’abus, ils adoptent souvent une attitude violente, impulsive et intolérante vis à vis des exemptés, sans même savoir si cela est justifié ou non. Au début de ce mois de juin, un homme a déjà été agressé dans une salle de jeu de Marrakech pour avoir allumé une cigarette. Même si tout comportement violent est logiquement interdit par notre religion, fumer en public est considéré comme un manque de respect, y compris de pudeur, voire même un sentiment de fierté à ne pas honorer le jeûne. En effet sont seulement légalement dispensés du jeûne, le malade, le voyageur, la personne âgée ainsi que la femme enceinte. Les pratiquants auront donc tendance à faire moins preuve de tolérance pour un fumeur sans gêne que pour une vieille femme. Même si beaucoup de personnes n’ont pas le choix, il est aussi préférable pour les non-jeûneurs de ne pas s’afficher en public, avant tout pour le respect mais aussi pour ne pas éprouver ceux qui sont dans la difficulté.

Le Ramadan est un mois béni durant lequel notre miséricorde et notre comportement doivent croître, même si certains faits peuvent nous surprendre il est préférable pour nous d’adopter le meilleur des caractères tel que notre Prophète (Paix et Miséricorde soient sur Lui) nous l’a enseigné. Le jeûneur doit respecter le non-jeûneur légal, au même titre que le non-jeûneur illégal ne doit pas s’afficher avec fierté et orgueil face au jeûneur.

8 plusieurs commentaires

  1. Il est impératif de boire et/ou manger de manière discète lorsque l’on est dispensé de ramadan ?

    et ce afin d’éviter ce genre de mésaventures. Le fait d’avoir le droit de boire , ne t’autorise pas à le faire devant tes frères qui subissent la chaleur, fais le chez toi discretement !!

    • Quand une personne est diabétique et travaille dehors elle ne va pas attendre de rentrer chez elle pour boire. Votre commentaire est vraiment très con!!! Une personne de ma famille est diabétique et je sais de quoi je parle ila saymine bejmil, matsoumouch.

    • Je suis désolée, mais dans le cas du diabète de type 1, c’est très difficile. En effet, une hypoglycémie nécessite du sucre rapide quasiment immédiatement, et dans le cas d’une hyperglycémie, l’eau peut parfois aider à retrouver une glycémie normale. Dans les deux cas, cela peut arriver n’importe quand, chez soi ou pas.

  2. je trouve lamentable de frapper une personne qui est de plus diabétique au non d’une religion qui de plus
    interdit au malade de jeûner j’ai toujours respecter les religions d’autrui mes la rien ne va plus dans le monde musulman je suis française mariée a un musulman depuis 52 ans je respect c’est tout tout c’est amalgame conduit a la haine envers les musulmans partout dans le monde

  3. D’un fait divers atroce en arriver à penser haine envers tous les musulmans est une vraie absurdité.
    Que des faits divers puissent faire l’opinion ça en dit long sur ou on en est arrivé.
    Pour ceux qui provoquent, qui font exprès de manger devant un jeuner, il faut les laisser craner. Les laisser à leur betise.
    C’est deux ans d’age mental.
    Ignorer est le meilleur des mépris.
    Ou bien encore un doigt d’honneur pourquoi pas. Lol.

  4. les faits divers cela marque beaucoup surtout quand 43 personnes on était tué et plus de deux cents blessé dans un attentat ignoble en plein Ramadan sois disant revendiquée je crois en dieu mais je ne pense pas que celui-çi demande de tué au non d’une religion en sa personne

  5. subahana Allah….
    que ceux que le jeune met dans cet état de violence et de haine boivent et mangent car ils n’en tirent que la soif et la faim et aucune pieté, ce jeune là n’a pas de poids aupres d’ Allah azzawajel.
    c’est mettre Dunya au dessus d’al Akhira, qu’Allahu ta’ala nous en preserve
    Allahomma, eclairez la communauté de Votre lumiere, et faites de nous des croyants sinceres et veridiques.
    amin !

  6. Qü’Allah nous pardonne. Chacun de nous sera juger par notre seigneur tout puissant. Notre religion représente la paix mais surtout la tolérance qui sommes nous pour faire justice seul Allah azzawajel peut le faire et donner à chacun de nous ce qu il a mérité.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*