Accueil / International / Saba Ahmed : américaine de confession musulmane pro-Trump
Saba Ahmed : américaine de confession musulmane et pro Trump

Saba Ahmed : américaine de confession musulmane pro-Trump

La bataille fait rage entre Hillary Clinton et Donald Trump. Si ce dernier a pris comme cheval de bataille la stigmatisation pure et dure de l’islam, certains musulmans décident de le soutenir et sont même prêts à convaincre d’autres personnes de la communauté de voter pour le parti républicain.  C’est, d’ailleurs, le cas de Mme Saba Ahmed.

 « Les valeurs libérales des démocrates n’étaient pas en accord avec l’Islam »

Cette jeune avocate de 31 ans habitant Washington  avait créé en 2015 la Republican Muslim Coalition (Coalition républicaine musulmane) dotée d’une centaine de personnes éparpillées à travers le pays. En vue d’expliquer son choix pour rejoindre le Parti Républicain cette dernière explique : « je suis devenue républicaine en 2011 car j’ai réalisé que les valeurs libérales des démocrates n’étaient pas en accord avec l’Islam. Je me sentais en conflit sur certains sujets, par exemple sur le droit à l’avortement ou le mariage gay. Les républicains sont plus proches des valeurs islamiques conservatrices, des valeurs traditionnelles de la famille ».

Son soutien assumé pour Donald Trump

Le candidat a, depuis le début de sa candidature, fait couler beaucoup d’encre en pointant du doigt de nombreuses fois les musulmans et en stigmatisant la communauté hispanique du pays. Malgré cela, Saba Ahmed estime que « Donald Trump a une grande chance de gagner. Les républicains sont meilleurs sur les politiques économiques, commerciales et sur la sécurité nationale. Sous la présidence de Barack Obama, nous sommes devenus plus faibles : 250 000 personnes ont été tuées en Syrie et je ne vois toujours pas de réponse forte de Washington. J’espère que notre leadership sera restauré avec les républicains à la Maison Blanche ». Concernant l’utilisation du terme « Islam radical » par M. Tump, elle ajoute : « nous devons reconnaître que les terroristes sont inspirés par la propagande islamiste sur internet et qu’ils s’auto proclament Etat Islamique ».

Volonté de M. Trump d’interdire l’entrée des musulmans aux Etats-Unis : simple rhétorique politique de campagne ?

Face à certains propositions émanant du candidat, Mme Ahmed a reconnu avoir été « choquée par la proposition d’interdire l’entrée des musulmans aux Etats-Unis puisqu’il fait du business avec tout le Moyen-Orient. Il a fréquenté des musulmans toute sa vie ». Elle tente, ensuite, de se rassurer en affirmant : « mais je pense que c’est une rhétorique politique de campagne , il n’a pas l’intention de légiférer ».

Cette prise de position reste, cependant, minoritaire car, selon un sondage effectué par Cair (plus grande association musulmane du pays) datant de Février 2016, seulement 7,47 % des américains de confession musulmane auraient l’intention de voter pour le candidat républicain.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*