Accueil / Actualités / Bruxelles: une fausse ceinture explosive en sel et en biscuits sème la panique
Bruxelles: une fausse ceinture explosive en sel et en biscuits sème la panique
Crédits: Compte Twitter LE SOIR

Bruxelles: une fausse ceinture explosive en sel et en biscuits sème la panique

Ce matin, un déséquilibré a été arrêté dans les rues de Bruxelles avec une fausse ceinture explosive remplie… de sel et de biscuits. Loin de s’imaginer une fausse alerte, Les forces de sécurité ont tout de même été déployées dans un contexte toujours aussi tendu en Europe.

Une ceinture d’explosifs manipulée à distance

C’est vers 5 heures 30 du matin que les choses commencent, un homme de 26 ans, connu de la justice pour des faits psychiatriques, passe un appel téléphonique à la police et déclare avoir été enlevé par un groupe puis déposé près d’un centre commercial bruxellois « avec une ceinture d’explosifs qui devait être déclenchée à distance par une tierce personne. »  Une fois sur place, les démineurs se rendent compte de la supercherie, l’homme s’était lui-même rendu sur les lieux en s’équipant d’une ceinture avec du sel et des biscuits. Dans les rues de Bruxelles, la tension était à son paroxysme, selon l’AFP plusieurs accès du métro situés sous le centre commercial étaient bloqués, de nombreux militaires sécurisaient la zone pendant que la ville retenait son souffle, l’appel téléphonique n’avait pas été pris à la légère. Finalement les mesures de sécurité ont été levées vers 10 heures 30, les rues commerçantes ont pu être réempruntées par les piétons. Par le passé, le déséquilibré avait déjà annoncé à la police qu’il « avait été incité à rejoindre Daesh en Syrie », le parquet vient d’affirmer aujourd’hui qu’une enquête plus approfondie était en cours afin de déterminer si des liens existaient réellement entre l’homme et l’organisation terroriste.

Dernièrement, une cellule terroriste avait été démantelée en Belgique, les membres du réseau prévoyaient un attentat dans les semaines à venir, le centre commercial justement concerné par la fausse alerte était une cible potentielle selon les médias belges. Le centre de crise de Belgique a affirmé avoir maintenu son niveau 3 d’alerte terroriste sur une échelle de 4, une menace « possible et vraisemblable » reste donc envisageable…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*