Accueil / Actualités / Etats-Unis: Donald Trump recentre sa campagne sur l’Islam

Etats-Unis: Donald Trump recentre sa campagne sur l’Islam

La peur du terrorisme permet à Donald Trump d’affirmer ouvertement son islamophobie, et son discours attire les électeurs.

Une lutte contre l’Islam radical

Aux États-Unis, républicains et démocrates divergent sur les conséquences à tirer du massacre d’Orlando. Quand Barak Obama et Hillary Clinton préfèrent axer leur discours sur la nécessité de réguler le port d’armes à feu, pour Donald Trump, il faut renforcer la lutte contre l’islam radical.

Rappelons qu’après l’attentat de San Bernardino en Californie en décembre dernier, Donald Trump avait affirmé qu’il interdirait à tous les musulmans d’entrer sur le territoire américain s’il était élu, ce qui avait choqué une bonne partie de l’opinion publique.

Une terreur en sa faveur

Un attentat revendiqué par Daesh pourrait faire basculer la campagne en sa faveur. Ce lundi 13 juin, Donald Trump a ainsi tenu un meeting dont il a changé le programme : au lieu de le consacrer, comme prévu,  aux questions économiques, il a finalement prévu d’y parler de « terrorisme, d’immigration et de sécurité nationale ». Pendant son discours, il a multiplié les attaques contre les musulmans, sans doute les plus violentes depuis le début de la campagne. Il est même allé plus loin en accusant les musulmans d’être au courant des attaques revendiquées par l’Etat islamique. Son discours islamophobe, qui était considéré comme trop radical, plaît de plus en plus. Il a d’ailleurs reçu sur twitter de nombreux messages de soutien et de félicitations pour avoir « eu raison » sur le terrorisme « islamique radical ».

La terreur permet ainsi à Donald Trump de justifier son islamophobie, qu’il montre de plus en plus clairement. Cette haine inquiète les musulmans américains, qui commencent à avoir peur de l’avenir qui les attends. Lorsque l’on voit ce qu’ont subit les musulmans de France depuis l’état d’urgence sous un gouvernement de gauche, nous ne saurions imaginer ce qu’un président ouvertement islamophobe mettra en place s’il venait à être élu.

Un commentaire

  1. C’est quoi comme religion islam radical!
    Des personnes radicales ça existe. Mais une religion radicale ça n’existe pas.
    Islam radical est un terme tout aussi absurde qu’islam modéré.
    Il n’existe qu’un livre. Ce sont les personnes, leur comprenette qui font la croyance, les radicalités, ou la pondération.
    Les religions ne sont rien sans ça.
    Elles n’existent pas meme pour certains.
    Ce terme d’islam radical (ou christianisme ou autre) est donc une escroquerie. Un abus de langage.
    Ce ne sont pas les religions qui changent d’intensité. L’islam n’est pas comme un thermomètre qui permettrait de choisir sa convenance de température. Les religions ne sont ni radicales ni modérées.
    Ce sont les personnes qui le sont.
    Dire que l’on en est en guerre contre l’islam radical revient à dire que l’on est en guerre contre une religion parce qu’elle serait trop islamique.
    Validé un terme pour discréditer des personnes en utilisant l’islam c’est faire la meme chose que les extrémistes.
    Pour discréditer des personnes prétendre qu’elles sont très très très musulmanes est un non sens.
    L’étymologie du mot radical signifie racine.
    Si un criminel dit qu’il est l’islam pur, on ne dit pas il est l’islam pur.
    On dit qu’il est un fanatique, un criminel musulman (puisque c’est le support dont il se revendique)
    Autrement ce n’est pas dire autre chose que la meme chose que lui. Il serait l’islam pur.
    Or on ne peut pas dire une chose et son contraire en meme temps. Condamner et valider.
    Le terme islam radical a d’ailleurs une connotation positive.
    Ils ne seraient pas des terroristes, des violents, ils seraient juste très très très musulmans. Adeptes de l’islam radical ne signifie pas autre chose. Si l’on est adepte de l’islam radical, c’est que l’on ne serait pas un criminel, un terroriste.
    Les autres se modèreraient juste. Ils ne seraient pas de purs musulmans.
    On utilise d’ailleurs le terme modéré.
    Ils se retiennent juste. Ces termes sont des absurdités.
    On appelle un chat un chat. Ils sont des terroristes, des fanatiques et ne sont que cela.
    Ils ne sont l’islam que pour ceux qui le dise.
    A savoir eux memes et leurs ennemis. C’est là ou s’aperçoit que les deux sont aussi allumés l’un que l’autre.
    Il n’y a pas d’un coté la raison et de l’autre la folie. C’est l’absurdité qui l’emporte.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*