Accueil / Actualités / Selon Jean Reno, « Les musulmans ne sont pas intégrés en France »
Selon Jean Reno, "Les musulmans ne sont pas intégrés en France"
Crédits: ohmymag.com

Selon Jean Reno, « Les musulmans ne sont pas intégrés en France »

Peu habitué aux confessions liées au climat social, Jean Reno a pour une fois décidé de se livrer à la presse espagnole. Le célèbre acteur français n’a pas mâché ses mots et égratigne au passage la communauté musulmane française.

Un problème religieux

Celui qui a plusieurs fois joué aux côtés de Christian Clavier dans les Visiteurs, a tenu à comparer l’intégration des différentes communautés en France,  il a souligné au quotidien ibérique El Mundo que si on observait « les gens qui arrivent en Europe » on réaliserait « que ceux qui se sont intégrés sont les non-musulmans », avant de poursuivre « ceux qui décident de rester dans une culture basée sur la religion auront des problèmes dans les écoles et dans les autres institutions de la République. » Pas aussi bon sociologue qu’acteur, monsieur Reno semble oublier que tous les musulmans présents sur le territoire français sont soumis aux mêmes lois que leurs concitoyens juifs, chrétiens ou athées, dans cette interview on peut clairement deviner qu’il fait référence aux intolérances du port du voile, à l’épineuse question de la barbe ou encore au casse-tête de la prière sur le lieu de travail. Jusqu’aujourd’hui, aucun musulman de France ne s’est permis de contester exagérément la moindre loi française, hormis celle qui lui restreindrait injustement ses droits. Deuxièmement, les mosquées ne sont pas seulement occupées par des croyants issus de l’immigration, il y a parmi ces musulmans de jeunes français « de souches » convertis et même des franco-asiatiques, il est par conséquent très réducteur d’assimiler une religion à un peuple venu d’un autre continent.

Il faut tout de même préciser encore une fois que Jean Reno s’exprime très peu sur ce genre de sujet, ce n’est finalement pas une si mauvaise idée, espérons que ses quelques maladresses ne soient que les répétitions amères d’un nouvel opus des Visiteurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*