Accueil / Actualités / Palestine : une enquête en cours d’ouverture par la CPI
Palestine : une enquête en cours d'ouverture par la CPI

Palestine : une enquête en cours d’ouverture par la CPI

Plus d’un an après son adhésion au traité de Rome, lui permettant de solliciter la CPI (Cour Pénale Internationale), la Palestine devrait enfin voir ses efforts récompensés. En effet, au regard des nombreuses preuves mettant en évidence les crimes d’Israël, une enquête pour crime de guerre devrait être ouverte.

50 ans d’occupation, des milliers de morts

Il aura fallu attendre 50 ans d’occupation, des milliers de morts, des centaines de milliers de foyers détruits pour que quelqu’un daigne s’intéresser de près à la cause Palestinienne. Cette fois-ci, espérons que ce sera la bonne, car si une enquête pour crime de guerre est ouverte et que les conclusions confirment les atrocités commises par Israël, les sanctions pourraient (et devraient) être très lourdes à l’encontre de l’Etat colon. De nombreux observateurs locaux ont confirmé l’absence totale de respect du droit international et la politique de colonisation de la part d’Israël et les Palestiniens attendent désormais que la CPI agisse et révèle au monde entier leur réalité. La directrice d’Human Rights Watch pour le moyen-orient a ainsi déclaré :

Après presque un demi-siècle d’impunité, il est temps que les responsables de crimes graves perpétrés tant contre des Palestiniens que contre des Israéliens soient tenus de rendre des comptes devant la justice. La Procureure de la CPI devrait ouvrir une enquête sur les crimes commis par toutes les parties, et permettre ainsi aux victimes de chercher à obtenir la justice qui leur échappe depuis si longtemps. 

Si certains citoyens d’Israël ont eux aussi subi des agressions ou ont été tués, les chiffres concernant les Palestiniens sont accablants. Ne serait-ce que sur les deux dernières années, on évoque plus de 1500 morts côté palestinien contre une dizaine côté Israël. De plus, les moyens militaires ne sont pas comparables et les conditions de vie au quotidien non plus. Il est désormais plus que nécessaire que la CPI s’active.

Cinquante ans d’occupation, des années de démarches administratives, pour obtenir l’espoir d’ouverture d’une enquête. Difficile de croire que la justice des hommes s’applique à tous de façon équitable. En revanche, la justice d’Allah n’épargnera pas les oppresseurs et les criminels.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*