Accueil / Actualités / Port du voile : Laurence Rossignol a une concurrente de taille, Valérie Boyer
Port du voile : Laurence Rossignol a une concurrente de taille, Valérie Boyer

Port du voile : Laurence Rossignol a une concurrente de taille, Valérie Boyer

Énième débat sur le voile ce mercredi 27 avril à l’Assemblée Nationale et, plus exactement, sur l’événement « Hijab Day » qui aura fait couler beaucoup d’encre.

Dans la famille fayot, on demande Valérie Bayot

La députée LR des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer, a tenu un discours dénué de sens sur le port du voile lors des questions parlementaires. Elle a tout d’abord critiqué la « Hijab Day », faisant le parallèle avec l’affaire d’une jeune fille qui aurait été agressée en raison de sa jupe – ce qui s’est avéré faux.  Elle a alors décrit cette journée du voile comme « perversité et confusion »  :

« Il constitue un enfermement dans le sexe, une négation de la personne, un interdit de liberté, un interdit d’égalité, un interdit de fraternité […]C’est un problème de dignité humaine »

Rien que ça. Des propos erronés salués par l’Assemblée Nationale, qu’elle poursuit donc par davantage d’amalgames :

« La bataille du voile est l’expression la plus visible de la volonté des intégristes de se compter, de marquer leur territoire et de soumettre les femmes comme les hommes »

Valérie Boyer ne semble pas accepter que le musulman ordinaire puisse accomplir son devoir citoyen et religieux simultanément, de manière visible ET non visible. Car oui Valérie, si vous voyez le voile comme une offense ou un affrontement contre les valeurs que vous défendiez, sachez que nous pratiquons notre religion dans la sphère publique et privée, non dans le but de marquer notre territoire. Elle finit son plaidoyer par une invitation aux femmes voilées de prendre exemple sur les femmes iraniennes :

« A l’heure où les femmes iraniennes bravent l’interdit en postant des photos d’elles sans voile, les étudiantes de Sciences Po devraient méditer sur l’exemple de ces militantes de la liberté »

Quelle confusion et quel manque d’esprit critique. Comparer le cas de certaines femmes voilées contre leur gré dans d’autres pays à celles de France relève d’un manque de culture totale de la députée. Adepte des médias mainstream, certainement. Car dans nos médias, on préfère donner la parole aux femmes voilées à l’étranger plutôt que celles qui se trouvent près de nous.

3 plusieurs commentaires

  1. Valérie Boyer est une catho conservatrice.
    Ces propos sont plutôt du genre, ne renions pas nos racines chrétiennes et tout le tralala.
    Cette dame est très très conservatrice.
    Quant à l’argument de l’Iran il est absurde.
    A moins d’estimer que mettre sur un meme plan régime conservateur et démocratie libérale est un sens.
    Elle parle camembert quand on vous parle roquefort.
    On compare une démocratie avec une démocratie.
    Autrement rien n’a de sens.

  2. J’ai peut-être le nez qui pourrit, mais il m’apparaît que, du côté « Républicains », les séances de musculation d’avant campagne ont bel et bien commencé et, quitte à balancer des conneries grosses comme l’Arc de Triomphe, chacun y va de sa petite sortie médiatique; Rossignol, Boyer, Sarko, Jupé … La règle du jeu apparaît relativement simple : ce qui compte, ce n’est pas de dire quelque chose d’intéressant (c’est bien au-dessus des prétentions de la droite hexagonale !), ce qui compte, c’est de faire parler de soi, le plus possible … Et pour y parvenir, tout leur est bon. Et pourquoi parlent-ils du voile ? Parce qu’à part clouer au pilori celles et ceux qui sont porteurs d’une différence, ils sont strictement incapables de faire quoi que ce soit … A bon électeur, salut !!

  3. Je pense pareil Luc.
    Tous les pays du monde ont tendance à taper sur leurs minorités.
    Je ne l’avais jamais perçu chez nous.
    Que depuis quelques années.
    Je ne me serais jamais douté de ça avant.
    Pour moi il était impossible que la France puisse devenir un jour comme ça.
    Comme quoi tout est possible.
    Il est très bien que madame Boyer défende les minorités ailleurs dans le monde. Comme elle le fait pour les chrétiens arabes, mais elle n’a pas une vision spirituelle des religions. Elle en a une perception identitaire.
    Pour elle porter un foulard c’est etre extrémiste.
    Si pour elle les religions sont des marqueurs identitaires, c’est qu’elle n’a pas une perception spirituelle des religions.
    Pour ce qui est des françaises musulmanes, il semble qu’elle veuille les priver de liberté parce que d’autres ne l’ont pas.
    Comme si c’était de leur faute.
    Nous accordons la liberté, mais d’autres ne le font pas (l’Iran)
    Elles n’ont pas la liberté ailleurs, donc chez nous elles ne devraient pas en avoir. Quel sens ça a de dire ça.
    Au lieu de se tirer vers le haut, de rester exemplaire, on choisit de renier sur les libertés en prenant pour modèle ce que l’on dit exécrer. Pas de liberté ailleurs, pas de liberté ici. C’est flippant comme raisonnement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*