Accueil / Actualités / En Israël, le ministre de la Santé ne veut pas serrer la main à Marisol Touraine
En Israël, le ministre de la Santé ne veut pas serrer la main à Marisol Touraine

En Israël, le ministre de la Santé ne veut pas serrer la main à Marisol Touraine

Au Proche-Orient, Marisol Touraine ministre des Affaires sociales et de la santé a rencontré son homologue en Israël. Et Yaakov Litzman a refusé de lui serrer la main !

Les services du protocole étaient prévenus

Son passage en Israël avait pour but de discuter de la prise en charge des victimes lors d’attentats, la France souhaitant bénéficier de l’expérience israélienne. Ainsi pour ce partage d’expériences, Marisol Touraine s’est entretenue avec Yaakov Litzman, qui est ultraorthodoxe et leader du parti religieux Agoudath Israel. Etant un homme pratiquant du judaïsme, c’est donc cela qui expliquerait son refus de serrer la main de la ministre française. Cependant, l’épisode a eu lieu fin mars et ce n’est que maintenant que les médias en parlent. Le protocole français avait été prévenu auparavant afin de préparer Marisol Touraine, ce qui lui a donc évité de tendre une main dans le vide…

Finalement il n’y a pas que les Musulmans qui peuvent refuser le serrage de main contrairement aux idées reçues. Mais en France, irons-nous interroger le CRIF sur cette pratique jugée « intégriste » quand elle est liée à l’islam ?

2 plusieurs commentaires

  1. Si ce sont ses convictions il a raison.
    Qui plus est ce n’est qu’une coutume. On se frotterait le nez que ce serait tout aussi grotesque après tout.
    Le plaisir de se rencontrer on peut très bien se le dire sans avoir besoin de se toucher. Coutume grotesque s’il en est. On se demande d’ailleurs d’où elle peut bien venir.

  2. Je trouve cet article intéressant , il nous montre que sur un même point, deux confessions différentes peuvent avoir des pratiques semblables, celles ci ne seront pourtant pas perçues de la même manière,

    Je suis déçu de voir le commentaire d’une personne qui n’a rien compris .

    Si tu trouves Ajeeb que la coutume de se serrer la main est grotesque, alors je peux aussi bien penser que refuser de le faire est ridicule. Si je réfléchis comme toi voila ou nous en sommes …

    Pour moi, respecter quelqu’un, c’est respecter ses convictions, ses pratiques, ses coutumes et aussi sa culture.
    Juger l’autre c’est se croire supérieur. Vivre ensemble avec nos différences c’est avant tout essayer de se mettre à la place de l’autre, chercher à le comprendre.

    Moi, je ne partage pas cette idée qu’un homme ne puisse pas par sa religion serrer la main à une femme ou à une personne de confession différente.
    Pourtant s’il m’arrive de le voir je ne serais pas choqué. Cela relève de la liberté de chacun ! Ce choix ne me concerne pas, ne m’enlève rien … Peut être que je serais simplement déçu

    Je pense humblement que pour vivre ensemble, aller vers l’autre est essentiel, alors si l’on me tend une main et même si ce n’est pas ma culture, je la prendrai, c’est il me semble pour beaucoup une convention de fraternité, rien de plus.

    Je ne suis pas juif, pourtant lorsque j’ai visité le mur des lamentations, on m’a demandé de porter une Qipa.
    Cela ne signifie rien pour moi, fallait il alors que je le refuse ou plutot que je fasse un « effort ».

    Nous sommes toujours à la croisée d’un chemin, faut il faire aller vers l’autre pour vivre ensemble ou cultiver la différence ?

    Amitiés,

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*