Accueil / Actualités / Latifa Ibn Ziaten récompensée à Washington, huée à l’Assemblée nationale française
Latifa Ibn Ziaten récompensée à Washington, huée à l'Assemblée nationale française

Latifa Ibn Ziaten récompensée à Washington, huée à l’Assemblée nationale française

Latifa Ibn Ziaten fait du dialogue sur la radicalisation son cheval de bataille depuis la mort de son fils Imad, assassiné par Mohamed Merah. Aujourd’hui, elle a reçu le prix des « Femmes courageuses » à Washington.

Encouragée aux Etats-Unis, critiquée en France

Dans la capitale américaine, c’est John Kerry qui a récompensé Latifa Ibn Ziaten et les treize autres femmes à ses côtés, pour leur engagement militant. Outre-Atlantique, elle reçoit donc les félicitations alors qu’en France elle avait été précédemment huée à l’Assemblée nationale. De plus, Mohamed Sifaoui, invité préféré de certaines émissions, avait aussi déclaré « je suis quand même assez étonné que dans un pays où on a compris qu’il y a avait une guerre idéologique à mener, (…) qu’on honore à ce point, une femme qui a perdu son fils mais qui porte le voile par ailleurs (…) ». Des déclarations et des comportements faisant presque oublier la remise par la Fondation Chirac du prix de la «prévention des conflits» à Latifa Ibn Ziaten.

Il y a quelques mois, Latifa Ibn Ziaten lançait un appel afin que son association portant le nom de son fils puisse bénéficier d’aide, notamment sur un plan financier. Ce coup de pouce reçu à Washington pourrait lui apporter beaucoup de soutien et faire taire certaines mauvaises langues.

Un commentaire

  1. Cela prouve vraiment que la France est un pays islamophobe ainsi que ses élites politiques et surtout le PS .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*