Accueil / Actualités / [VIDÉO] – La ministre des droits des femmes juge « irresponsable » le marché de la mode islamique !
[VIDÉO] - La ministre des droits des femmes juge "irresponsable" le marché de la mode islamique !

[VIDÉO] – La ministre des droits des femmes juge « irresponsable » le marché de la mode islamique !

Mardi 5 janvier dernier, le grand couturier italien Stefano Gabbana a dévoilé les premières photos de sa nouvelle collection de hijabs et d’abayas Dolce & Gabbana via son compte Instagram. La ministre des droits des femmes s’est indignée de cela et a qualifié ce marché d »irresponsable ».

Ministre des droits des femmes, mais lesquelles ?

Invitée sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, la ministre des droits des femmes, Laurence Rossignol s’est indignée du nouveau marché de la « mode islamique » lancé par de grands couturiers tels que Dolce & Gabbana. A travers son discours, elle a tenu des propos partiaux et assez controversés.

Elle a tout d’abord affirmé : « C’est un marché pour les pays d’Europe, c’est pas un marché pour les pays du Golfe » soit, des propos pas tout à fait exacts. Il y a quelques mois en arrière, Stefano Gabbana et Domenico Dolce avaient bien précisé « espérer principalement répondre aux attentes des femmes issues des pays du Golfe et adeptes des grandes maisons de couture. »

Mais ce qui l’aurait particulièrement « frappée » ce sont les « arguments de ces marques qui disent ne faire la promotion d’aucun mode de vie ». Affirmant le contraire, Mme Rossignol a jugé sage de contredire cela en liant les « progrès » des années 60 comme l’accès à la contraception ou aux comptes en banque, aux « jupes qui raccourcirent ». C’est à se demander de quelles femmes la ministre prétend-t-elle défendre les droits…

Poursuivant son discours peu convaincant, cette dernière a assuré défendre des musulmanes (qui ne lui ont rien demandé) et qui vivraient selon elle « sous la pression, sous l’emprise grandissante de groupes salafistes » -vous confirmez mes sœurs ?- Le tout, au nom de « musulmans qui demandent qu’à vivre, de 4 millions et demi de musulmans qui vivent en France et qui demandent qu’à vivre » (enfin une parole censée)… Laissez-nous donc vivre !

Un commentaire

  1. Vaut mieux s’en occuper de d’autre choses que ce que portaient les femmes musulmanes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*