Accueil / Actualités / Tuerie de San Bernardino: le gouvernement américain a débloqué l’Iphone du tueur
Tuerie de San Bernardino: le gouvernement américain a débloqué l'Iphone du tueur
Crédits: idownloadblog.com

Tuerie de San Bernardino: le gouvernement américain a débloqué l’Iphone du tueur

Les Etats-Unis ont remporté leur bras de fer face à Apple. L’Iphone du tueur de San Bernardino (14 morts) va enfin pouvoir être exploité, et contre toute attente la marque à la pomme n’y est pour rien. Le gouvernement des Etats-Unis a affirmé avoir trouvé une faille dans le dispositif de sécurité des smartphones Apple.

« Un tiers a montré à la police fédérale (FBI) une méthode pour débloquer le téléphone de Syed Farook » 

C’est une bataille qui s’est jouée pendant des mois, et c’est le FBI qui a finalement eu le dernier mot. Même si Apple campait sur sa position concernant la protection des données, la persévérance du gouvernement américain a finalement porté ses fruits. Selon un document judiciaire dévoilé par les médias outre-Atlantique ce lundi, « le gouvernement n’a plus besoin de l’aide d’Apple réclamée lors d’une audience en date du 16 février. » La semaine dernière déjà, l’Etat avait expliqué qu’« un tiers avait montré à la police fédérale (FBI) une méthode pour débloquer le téléphone de Syed Farook », or aucun communiqué n’était venu confirmé la fiabilité du procédé, aujourd’hui c’est désormais chose faite.

Le mobile de Syed Farook bientôt analysé… 

Tim Cook, le PDG d’Apple, était pourtant décidé à ne pas céder aux demandes du FBI, le successeur de Steve Jobs voulait à la fois préserver la confidentialité de ses clients, mais aussi prouver la fiabilité de ses téléphones, résultat des courses: les appareils restent accessibles même sans mots de passe. Coup dur pour le fabriquant, mais cette ouverture va définitivement permettre au gouvernement américain d’étudier le téléphone de Syed Farook, le terroriste responsable de la mort de 14 personnes en décembre dernier à San Bernardino. Syed Farook et son épouse Tashfeen Malik, avaient provoqué l’attentat le plus sanglant des Etats-Unis depuis le 11 septembre 2001, en tirant sur des individus dans un centre associatif de Californie.

Jusqu’à maintenant l’Etat Islamique n’avait jamais tissé de liens avec le couple terroriste, le déblocage du téléphone prouvera peut-être le contraire dans les prochains jours…     

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*