Accueil / Actualités / Ne plus manger de porc et manger halal, des signes de radicalisation
Crédits: I24
Crédits: I24

Ne plus manger de porc et manger halal, des signes de radicalisation

Hier, sur la chaîne Israël24, le journaliste Paul Amar a interrogé Serge Hefez le psychanalyste du Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l’Islam.

Durant cette interview, Serge Hefez était questionné sur ses travaux auprès d’adolescents radicalisés, en milieu d’entretien (3min30) le journaliste se permet alors de lui demander quels étaient les signes qui devaient alerter les parents. Alors qu’on s’attendait à une toute autre réponse, le psychanalyste lui rétorque sérieusement « ne plus manger de porc ou de vouloir manger halal ». Pire encore, quelques secondes avant, le « spécialiste » pointait du doigt le fait que l’enfant veuille se laisser pousser la barbe ou que la fille décide de porter le foulard. Rappelons tout de même que le CPDSI, l’organisme pour lequel travail Serge Hefez et Dounia Bouzar, est subventionné par le gouvernement français, et ce n’est donc pas en visant toutes les personnes ne mangeant pas de porc qu’on détectera les nouveaux combattants, ou alors peut-être qu’il y en a déjà presque 6 millions en France…

Voir à partir de 3 min30

 

 

4 plusieurs commentaires

  1. J’aimerais qu’ils parlent de la même manière pour les sionistes radicalisés qui sont embrigadés dans l’armée terroriste du Tsahal.

    • 1. les sionistes ne sont pas radicalisés, ils sont sionistes… ça suffit au malheur du monde!
      2. Vous plaisantez quand vous demandez qu’on dise du mal des sionistes! Attention à ne pas vous faire
      vider par la France!

  2. Si vous voulez régler vos comptes religieux ou ethniques, vous n’ avez rien à faire en France, ici on ne demande que la paix, par contre : Evitez de nous transporter les merdes , des pays arabes !!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*