Accueil / Actualités / Dissolution du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam
Dissolution du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam

Dissolution du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam

Après le vote sur la déchéance de la nationalité à l’Assemblée, les réactions ne se sont pas faites attendre. Parmi elles, celle de Dounia Bouzar, directrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’Islam (CPDSI ), qui compte dissoudre la structure.

Les préfectures devront prendre le relais

Jusqu’à présent, le centre de prévention travaillait en étroite collaboration avec le ministère de l’Intérieur. Cependant, étant contre l’extension de déchéance de la nationalité, la directrice a décidé que ce travail cesserait en avril prochain. A cette date, le CPDSI cessera d’exister. Qui s’occupera alors individuellement des plus de 700 cas suivis ? Les préfectures devront accompagner les individus concernés. Le communiqué de presse précise que «faire croire aux Français que la déchéance sera un symbole pour lutter contre Daech est une réponse déconnectée de la réalité […]. L’amalgame renforce toujours les radicaux ».

Dernièrement des polémiques étaient nées sur le CPDSI notamment concernant la composition de l’organigramme dans lequel sont présents certaines membres de la famille de Dounia Bouzar.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*