Accueil / Actualités / La mosquée d’Arles et le domicile de son président perquisitionnés
perquisitions
Image d'illustration - crédit photo : ladépeche.fr

La mosquée d’Arles et le domicile de son président perquisitionnés

L’état d’urgence ne cesse de faire des ravages, le dernier en date est la perquisition du président de la mosquée d’Arles à minuit ce 26 janvier 2016. L’homme et sa famille, dont des enfants en bas âge, ont eu droit à une belle frayeur quand les forces de l’ordre sont venues taper à leur porte. Motif ?

Les déboires de l’état d’urgence

L’état d’urgence est une aberration en soi. C’est l’alibi parfait permettant toutes les transgressions possibles et imaginables, la faculté de pouvoir casser les portes d’honnêtes gens au nom de suspicions hasardeuses, au nom de leur religion. Dans la foulée de la perquisition du domicile de Youssef Guerch, président de la mosquée d’Arles, l’homme a été conduit à la mosquée afin d’ouvrir les portes du lieu de culte pour une seconde perquisition. Rien n’a été trouvé ni chez M. Guerch, ni à la mosquée, ni chez un autre membre de la direction de la mosquée.

Les propos du président :

URGENT ! Les bavures et les transgessions de l’état d’urgence continuent ! Le président de la mosquée Rahma d’Arles, Youssef Guerch, a contacté Katibîn pour faire état des perquisitions qui ont eu lieu chez lui à MINUIT et dans la foulée, à la mosquée. STOP L’INJUSTICE ! DÉNONCEZ ET PARTAGEZ MASSIVEMENT !

Posté par Katibîn.fr sur mardi 26 janvier 2016

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*