Accueil / Écrits libres / [Témoignages] – Réactions autour de la prière au travail
Prier sur son lieu de travail

[Témoignages] – Réactions autour de la prière au travail

La prière, second pilier de l’islam, est d’une importance capitale pour le musulman qui cherche à se rapprocher d’Allah. La réalité de la vie en France en 2016 rend difficile pour la grande majorité des frères et des soeurs la pratique de la prière, à l’heure, sur son lieu de travail.

S’adapter, se cacher, repousser

Dans la grande majorité des entreprises, rien n’est adapté pour pouvoir disposer d’un temps de prière, qui plus est quand il s’agit de prière musulmane. On observe même une multiplication des réprimandes voire sanctions, ce qui est scandaleux, à l’encontre de celui ou celle qui prie. Mohamed, commercial sédentaire, témoigne en ce sens :

Dans la société où je travaille, il y a une salle de repos, accessible à tous et qui se verrouille de l’intérieur. Pendant plusieurs mois, j’y ai prié dans la plus grande sérénité. Un jour, quelqu’un m’a vu en sortir et ma regardé bizarrement. Le lendemain j’étais convoqué par la RH pour m’expliquer sur ma présence dans cette salle. J’ai naïvement expliqué que j’utilisais la salle 5 min à 10 min par jour sur mon temps de pause pour prier. On m’a répondu que cette salle n’est pas faite pour ça, que si je veux prier je peux le faire sur le parking, et j’ai eu droit à des réprimandes de mon manager.

Manel, assistante de direction, vit également une situation similaire et a pris une décision douloureuse :

Mes responsables sont hostiles à toute forme de religion, et encore plus à l’islam. Je n’ose pas aborder le sujet avec eux, donc je rattrape mes prières quand je rentre à la maison. Je culpabilise car certains jours je cumule dhor, l’asr et le maghrib…

D’autres frères et soeurs, conscients de cette réalité sont allés jusqu’à choisir un poste qui leur permettra de pratiquer librement leur religion, même s’il ne correspond pas à leur diplôme. C’est le cas de Walid, diplômé en école de commerce, qui a pris un poste de chauffeur-livreur :

Lors de mes stages en entreprise, j’ai vite compris que prière et travail seraient difficilement compatibles. Mon cousin est chauffeur-livreur et il trouve le temps de prier à l’heure tous les jours. J’ai eu l’occasion de rejoindre la société où il travaille et depuis je fais toutes mes prières à l’heure et je peux assister au prêche du vendredi, je me sens beaucoup plus serein, même si ce n’est pas le poste que je visais initialement.

Régulièrement, des témoignages évoquent la difficulté que rencontre notre communauté pour pouvoir pratiquer un élément essentiel de notre religion. Il est important que chacun se pose la question et revienne sur ses priorités. Le travail, aussi intéressant soit-il, n’apportera pas nécessairement grand-chose au moment de rendre des comptes. La prière sera elle déterminante. Il est certes nécessaire de subvenir à ses besoins et ceux de sa famille, et il est également nécessaire de pratiquer au mieux la religion. Allah accompagne ceux qui cherchent à se rapprocher de lui, et il est de notre devoir de faire un maximum d’efforts pour lui plaire. Ceci passe par des prières à l’heure, un travail licite, etc.

Aussi difficile que cela puisse paraître, nous devons être convaincus qu’oeuvrer dans le sens de notre croyance ne peut que nous être bénéfique, et nous devons être patients et endurants. L’effort doit se faire sur le long terme, et nous devons être capables d’accepter d’adapter notre vie d’ici-bas pour se rapprocher le plus possible de ce qu’Allah nous a ordonné.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:
« Le fils de Adam n’a pas pratiqué une chose qui est meilleure que la prière, que de réconcilier entre les gens et que le bon comportement ».
(Rapporté par Al Bayhaqi et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°5645)

Allah a dit dans la sourate Maryam n°19 verset 59: « Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions, ils rencontreront bientôt l’enfer ».

5 plusieurs commentaires

  1. bon article
    jy suis confronté
    donc je cherche un travail ou je pourrais faire mes prieres a lheure mais dur dur de trouver donc en attendant pas le choix que de faire ma priere en rentrant 🙁

  2. Barak Allah oufik!
    Moi aussi j’y suis confronté, cet article nous montre qu’il faut revoir nos priorités entre l’adoration et le travail. Nous devons réaliser que le travail et tout le reste ne sont que des moyens.

  3. Salam ‘aleykoum wa Rahmatoullah,

    Il faut savoir que dans de nombreux le fait de ne pas pouvoir prier proviens de la personne elle même qui n’ose pas en parler ou agir. La loi française permet de prier au travail mais peu de gens le savent 😉 D’ailleurs j’ai écris un ebook à ce sujet intitulé : « Comment prier au travail en 5 étapes ».

    >> http://coachmydin.fr/comment-prier-au-travail/

    Je vous le recommande vivement! Insha Allah, à la fin de votre lecture vous allez pouvoir appliquer mes conseils et prier sereinement au boulot.

  4. Même si la loi permet la prière au travail le terrorisme laicard rends toute pratique religieuse suspecte et donc interdite. Comme je l’ai déjà dis dans un commentaire au sujet de l’islam en france, je le dis et le redis que pour nous musulmans pratiquants s’en est bientôt fini la vie tranquille en france et en occident en général. ça devient pénible ,cette france que j’aimais et que je découvre de plus en plus en plein crise identitaire, à force d’entendre la propagande médiatique infernale contre les musulmans pratiquants c’est devenu presque invivable. Trop c’est trop. Faut penser à faire la hijra inchallah pour ceux qui le peuvent et préparer les esprits pour cela. On a plus le choix : le terrorisme, l’obscurantisme laïcard ne nous laissera pas tranquilles ,c’est même encouragé au plus haut de l’etat, ils veulent nous « désislamiser » devenir des musulmans laïcs c à d ne plus pratiquer ouvertement sa religion, et ceçi sera difficile pour nous. Les temps de la réflexion commencent , il faut partir un jour et dieu nous aidera, la terre d’allah est grande les pays des origines même compliqués seront plus convenables pour notre religion. Les temps sont durs en occident et en france en particulier pour la communauté,et même ce mot est devenu interdit, synonyme de repli identitaire et pire de radicalisme, que reste t-il après cela?.

  5. Sois tu te caches. Sois comme le dit Souleymane tu le demandes. Sois tu ne pries que le soir. Sois si aucun des trois n’est possible et que la spiritualité est trop importante pour toi, comme Mayday le dit partir ailleurs. Tu as vite fait le tour. Les solutions il n’y en a pas cinquante. Il y en a quatre.

Répondre à Mayday Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*