Accueil / Dossiers / [Dossier] : Ce que vous devriez savoir sur Rachid Birbach
Rachid Birbach et Chalghoumi

[Dossier] : Ce que vous devriez savoir sur Rachid Birbach

Un coup ambassadeur puis un autre imam, Rachid Birbach collectionne les statuts avec une facilité déconcertante malgré un CV détonnant. Et pour cause, ses références sont à la limite du risible que nous peinons à y croire. Nous avons donc décidé de vous révéler la véritable identité de l’homme qui a trompé les médias et par la même occasion, insulté les musulmans. Sur les pas de Birbach l’imposteur…

Qui est réellement Rachid Birbach ?

Le journal israélien coolisrael, qui avait partagé l’une de ses vidéos hilarantes en juillet 2014, livre une biographie confuse du personnage, né le 3 mars 1978 au Maroc :

« Il a fait 7 ans d’études approfondies de la Charia entre le Maroc, l’Arabie saoudite et l’Inde. Rachid Birbach a fait des conférences dans les mosquées sur le vivre ensemble et la lutte contre l’extrémisme, l’antisémitisme et le radicalisme. Rachid Birbach effectue un travail de terrain avec les jeunes des quartiers sensibles dans tout le département du Rhône. »

Rachid Birbach entretient aussi des liens avec le CRIF, à l’instar de son semblable Hassen Chalghoumi, à qui il fait honneur en louant à chacune de ses apparitions l’Etat meurtrier.

Premières interventions publiques

Encore peu connu, il était intervenu le 22 Mai 2013, à Auxerre, lors d’une « rencontre de lutte contre le fanatisme contre l’extrémisme contre le radicalisme et contre tout ceux qui utilise l’islam pour planté la haine et la terreur  » explique-t-il de manière exhaustif dans la description de cette vidéo, la seule qu’il ait partagée sur son compte YouTube.

Il refait apparition l’an qui suit, le 29 juillet 2014, pour prendre position sur les manifestations en soutien à Gaza dont il dénonce « les violences des islamistes et appelle à manifester contre ces gens qui salissent l’Islam véritable et sèment la terreur », se vante le média israélien Europe Israël à qui il a accordé ce témoignage.

Quelques jours plus tard, à l’occasion du « rassemblement pour la Paix » organisé dans les rues de Paris, le 3 août 2014, ses propos étaient de plus en plus inertes : « Juif non Juif laissons les Religions laissons les machins »

Auto-proclamé imam

Se prétendant imam-conférencier, il avait été démasqué par la mosquée d’Auxerre en août 2014 suite à sa prise de position sur les bombardements à Gaza. Il avait osé soutenir sur le plateau de l’émission Annikach, sur France 24, les bombardements israéliens à Gaza, n’étant pour lui qu’une réponse aux hostilités amorcées par le Hamas.

La mosquée Khadija avait donc dû réagir à travers un communiqué afin de démentir tout lien prétendu par Rachid Birbach :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nous avons appris avec une grande stupeur à travers la presse et les réseaux sociaux, les prises de position à caractère politique, d’un pseudo Imam, se prévalant de la mosquée d’Auxerre, et répondant au nom de Monsieur BIRBACH Rachid. Nous tenons à préciser à l’ensemble de la communauté nationale, que nous n’avons aucun lien organique avec ce personnage. Notre association n’entretient aucun contact avec le sus nommé sous quelque formes que ce soit. Le registre des adhérents et des bienfaiteurs de l’association, mis à jour périodiquement faisant foi. Notre association (Loi 1901) de droit Français, de par ses statuts et l’objet de sa création, n’est pas apte à prendre position dans les débats politiques, d’autant plus, s’agissant de conflits étrangers ; dont la gestion appartient aux autorités compétentes en la matière. Les membres du conseil d’administration réunis en séance extraordinaire, se réservent le droit de prendre les mesures adéquates pour faire cesser toute voix discordante, par toutes les voies de droit, en vers toute personne qui se hasarderait à parler et à usurper son nom. Dont acte.

LE BUREAU

Lors de notre enquête, nous avons pu extraire une capture d’écran avant la suppression de sa page, que l’on vous repartage :

rachid birbach


Témoignages de passants : « c’est simplement pour obtenir les papiers »

Le journaliste et reporter d’images Maurad Goual s’est rendu à Auxerre le 29 août 2014 afin d’en savoir davantage sur ce prétendu imam. A cet effet, il a interrogé quelques passants qui connaissent de près ou de loin Rachid Birbach :

D’Auxerre à la Corse

Des révélations qui n’ont pourtant pas donné mauvaise conscience à Rachid Birbach. Il a été invité sur le plateau de Soir 3, dimanche 27 décembre, en tant que « Président de l’Assemblée des Musulmans de Corse », soulignant l’incompétence de France 3 :

Notre confrère du site des Dômes et des Minarets a contacté l’association en question, inaugurée il y a 2 mois, qui confirme l’imposture de ce pantin :

i&i

Fervent défenseur d’Israël

Non seulement admirateur de cet Etat meurtrier, Rachid s’avère entretenir d’inébranlables liens avec Israël et ne cesse de montrer son soutien quand l’occasion se présente. Le 12 février 2015, il s’est une nouvelle fois proclamé imam-conférencier lors d’un rassemblement organisé à Paris en hommage à Hilan Halimi, jeune juif assassiné en janvier 2006. Au côté de la LDJ, ce pseudo-imam avait clamé au micro : « Le peuple d’Israël vivra! », chantant en compagnie des manifestants :

Et pour descendre encore plus bas, il a osé déclaré il y a quelques mois qu« Il y a peut-être des dérives dans le Coran ». 

Le tartuffe au service des médias

Incorrigible et sans scrupule, l’imposteur ou le tartuffe comme aimerait à le nommer notre cher Molière s’est semble-t-il fait une place de choix au sein d’une chaîne nationale. Agnès Molinier, Directrice adjointe de la rédaction chez France 3, s’est exprimée après avoir été contactée par le site Arrêt sur Image en affirmant que Rachid Birbarch leur avait été recommandé par « un certain Chalghoumi ».

Décrié depuis maintenant de nombreux mois par l’ensemble des musulmans, Chalghoumi reste pour autant la coqueluche phare des médias qui se soucient que très peu des références de lesdits hommes. Bien au contraire, à en croire leurs apparitions dans les médias, ces hommes seraient devenus des références sans références. Qu’à cela ne tienne ! Les deux hommes ont l’art de l’usurpation grossière qu’elle en aveugle les journalistes les plus chevronnés, les laissant parader  tel des invités de choix sur des plateaux télévisés aux mises en scènes théâtrales dans un registre totalement burlesque.

Du théâtre au Rachid Show

Bon nombre de personnalités médiatiques s’illustrent souvent par les réseaux sociaux. Le tartuffe de l’année qui a su détrôné son maître Chalghoumi n’en est pas en reste. En photo de profil sur sa page Facebook, l’homme arbore une cap et presque l’épée près du trône de Napoléon. Et voilà que l’assimilation en bonne et due forme de l’homme qui cherche ses petits papiers n’est plus à prouver ; il connaît désormais l’histoire de la France. Il la connaît si bien que cette photo est d’après lui un pur hommage au monarque et seulement un hommage. Cette page nous révèle aussi que la cape et presque l’épée ont courbé l’échine offrant une allégeance sans faille à un Etat criminel dont  la loyauté n’est malheureusement plus à prouver. Israël s’est trouvé son chevalier fervent : Rachid Birbach rêverait-il secrètement de se faire adouber genoux au sol et le dos courbé par « l’homme impossible » ? Surnom donné par Bill Clinton à l’actuel du Premier ministre israélien. L’homme placarde son mur de publications en tout genre d’un ton presque trop girly qu’on pourrait être amené à penser qu’une adolescente pleine d’espoir juvénile et naïve aurait à son tour usurpé le compte de l’usurpateur.

Nouvelle image (10)Nouvelle image (11)

Sans omettre son style plutôt décontracté inspiré des Blues Brothers et plus récemment, celui de monarque dans une pièce royale ornée d’or, ou presque :

Décidément, Rachid Birbach n’a pas fini de nous surprendre et au vu de l’ampleur qu’a pris sa dernière intervention publique, il serait en passe de détrôner l’indétrônable imam de de France, Chalghoumi. Voici l’imam modéré dont notre cher République prône. On ne peut pas en dire plus.

4 plusieurs commentaires

  1. Un citoyen concerné

    Je ne suis pas musulman, mais je ne comprend pas comment des responsables musulmans diffamés par ce type n’ont pas le courage de l’attaquer en justice pour le faire taire.

    De plus les musulmans qui le croisent devraient lui dire bien clairement ce qu’ils en pensent ! Et remettre les pendules à l’heure suffisament fort et clair pour qu’il n’y revienne pas !

    Ca me paraît évident.
    Et peut-être une b… dans sa g… ou plus si affinité l’aiderait à y voir plus clair !

  2. hilarant!! merci haha

  3. Echange de bons procédés. Des papiers en échange d’un role dans la communauté musulmane. C’est mon analyse.
    J’ai bien aimé le, nous n’avons rien à voir avec ce personnage. Lol.
    Tu m’étonnes. Il faut un minimum de QI quand meme.

  4. Moi je le trouve très sympathique ce monsieur Birbach il semble modéré ses propos sur l affaire d Ajaccio étaient frappants de pertinence ….. bravo monsieur Birbach

Répondre à Colonel Olrik Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*