Accueil / Actualités / L’hôpital mère-enfant de Syria Charity complètement détruit : le président de l’ONG s’exprime
Syria Charity #CrimeContreHumanitaire

L’hôpital mère-enfant de Syria Charity complètement détruit : le président de l’ONG s’exprime

Vendredi 25 décembre, l’hôpital mère-enfant construit par l’ONG Syria Charity a été bombardé, selon cette dernière, par l’aviation Russe qui a causé sa destruction complète. Cet hôpital basé dans la ville d’Izaz, en Syrie, est spécialisé en pédiatrie et gynécologie et a été inauguré il y a près d’un an, en janvier 2015, il prend en charge les femmes, enfants et nourrissons.

Un hôpital de femmes et d’enfants entièrement détruit 

Vendredi matin, l’ONG annonce que l’hôpital a été la cible de bombardements :

« Ce matin, le 25 Décembre 2015, à 9h04, les équipes médicales et paramédicales de Syria Charity apprennent que l’hôpital Ahli, hôpital généraliste d’Izaz, a été bombardé par l’aviation russe. L’évacuation de notre hôpital est effectuée immédiatement alors que plus de 12 enfants prématurés étaient pris en charge dans les couveuses du service de pédiatrie du centre. Quelques minutes plus tard, deux missiles airsol, tirés par un avion chasseur russe frappent l’hôpital avec une grande précision, qui ne laisse pas de doute sur la cible de ce bombardement. Certes, grâce à la réactivité de nos équipes, aucune perte humaine n’est à déplorer au sein de l’hôpital, mais plusieurs passants civils ont été tués. En outre, nous déplorons des pertes matérielles considérables ainsi que l’impact psychologique subi par les patients traités dans ce qui représentait le seul centre hospitalier Mère-Enfant du gouvernorat d’Alep. De plus, les répercussions d’une telle évacuation d’urgence sur la santé des enfants prématurés restent à évaluer. »

Le Président s’exprime sur Al Jazeera

Indigné, Mohamed Alolaiwy, le président de l’ONG, s’est exprimé sur la chaîne internationale Al Jazeera. Il déplore les dégâts de l’hôpital et annonce que plus de 2 500 enfants y sont nés au cours de cette année. Il poursuit en insistant : « Cet hôpital est situé dans une zone où il n’y a pas du tout de militaires. C’est une zone purement et intégralement civile, et il a été pris pour cible de façon directe et intentionnelle de la part de la lâche aviation militaire russe. » M. Alolaiwy a également informé que les équipes sont « en train de collecter des documents afin de porter plainte contre ce régime criminel russe » en affirmant :

« C’est là l’exemple parfait du terrorisme : attaquer un hôpital où il y a des enfants, des femmes et des nourrissons. C’est là le terrorisme en lui-même de la part d’un Etat qui se prévaut de combattre le terrorisme. Ce sont eux les vrais terroristes. »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*