Accueil / Actualités / Estrosi veut remplacer la nouvelle mosquée de Nice par une crèche : mobilisons-nous !
estrosi interdire mosquée

Estrosi veut remplacer la nouvelle mosquée de Nice par une crèche : mobilisons-nous !

Moins de deux semaines après avoir remporté les régionales, Christian Estrosi refait parler de lui  en s’opposant à nouveau à l’ouverture de la nouvelle mosquée En-nour à Nice, dont les travaux viennent d’être achevés.

Un institut pourtant prêt à ouvrir

D’une surface de 1000 m², l’établissement comporte un espace de prière d’environ 400 m², une bibliothèque, un restaurant et deux salles de cours. Le plan de construction remonte à plus d’une vingtaine d’années, le projet initial ayant été accordé à l’association en 1989 pour une surface de 570 m². En 2002, le projet s’est élargi : 945 m² de surface a de ce fait été attribué pour la construction de la salle de prière, suite à un permis déposé cette année-là, comme l’affirme l’avocat de l’association :

« Les travaux ont été réalisés dans la légalité et conformément aux autorisations données – notamment celle du 8 juin 2002 – et conformément aux règles de l’art, sous la direction d’un architecte et sous couvert d’un organisme de contrôle indépendant ».

Christian Estrosi profite de ses droits pour réclamer une « enquête préalable à une déclaration d’utilité Publique (DUP) », qui donne la possibilité à une collectivité territoriale d’exproprier des biens immobiliers privés.

Estrosi a le nez qui s’allonge

Estrosi dément l’octroi d’une autorisation en prétextant qu’il est « impossible de régulariser les augmentations de surfaces constatées, puisque dans le périmètre du PLU, elles sont interdites au-delà de 30% de la surface ». Pourtant, le CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France) affirme bien que cette autorisation a été obtenue il y a 3 ans par les services du maire de la ville de Nice, qui n’était autre qu’Estrosi.

Terminé les yeux doux aux musulmans ?

Le ton du maire de Nice a sans stupeur changé en l’espace de quelques jours. Lorsque le candidat des Républicains était encore dans la course des élections régionales face à Marion, il n’a cessé d’exprimer son respect envers la communauté musulmane de France et leur place inébranlable au sein de la société française : 

« Ce qui me choque c’est l’attitude de Madame Le Pen qui veut faire des musulmans les boucs émissaires de ce que nous subissons aujourd’hui », avant d’ajouter : « je ne peux pas accepter que l’on considère qu’un citoyen français musulman serait un citoyen de second rang par rapport à un citoyen d’une autre confession».

C’est pourtant ce qu’infirme aujourd’hui Estrosi, souhaitant substituer l’ouverture de cet institut à celle d’une crèche. Nice compte cependant une trentaine de crèches tandis que la communauté musulmane de la ville continue jusqu’à ce jour de « prier dans de petites salles, ou à déborder dans l’espace public par manque de place », précise le CCIF.

Mobilisons-nous !

Une pétition a été mise en ligne sur le site de l’institut En-nour, en soutien à ce projet, et a déjà récolté plus de 1000 signaturesUn appel à la mobilisation a également été lancé par le CCIF qui rappelle le besoin urgent de l’ouverture d’une nouvelle salle de prière dans la ville : 

« Pour tenter de pallier cette capacité d’accueil insuffisante, certaines salles de prières organisent même deux séances de prêche le vendredi. Pour changer les choses et pour que la Mosquée puisse ouvrir ses portes, nous devons nous mobiliser ! »

Signez la pétition et soutenez le projet

 

2 plusieurs commentaires

  1. On n en veut pas de cette mosquée!!!
    Nos appartements ne vaudront plus rien!!
    Il n y a pas d églises dans les pays musulmans à ce que je sache!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*