Accueil / Actualités / [Témoignage] Rencontre avec David, non voyant dénoncé par sa voisine : « Je ne me sens plus chez moi »
David non voyant

[Témoignage] Rencontre avec David, non voyant dénoncé par sa voisine : « Je ne me sens plus chez moi »

Suite à l’ampleur qu’a pris l’histoire ahurissante de David, non voyant âgé de 21 ans perquisitionné à son domicile lundi 16 novembre, Nadia, ancienne rédactrice, l’a rencontré à Avignon et nous livre le témoignage de sa mésaventure.

Agitation sur le web

Samedi soir, j’ai reçu une vague d’information concernant David qui m’a tellement secouée. Facebook, twitter, mail, j’ai fait le tri dans ce lot de messages reçus, contacté les personnes qui ont lancé l’alerte et enfin enregistré le numéro de David avec l’intention de le rappeler le lendemain matin. En attendant, je m’active pour essayer de mobiliser mes contacts les plus proches et sérieux car mine de rien, la situation paraît critique.

Rapidement, sur les réseaux sociaux ça s’emballe, tout le monde veut aider David car ce n’est pas juste ce qu’il vit. Oui, ce n’est pas juste. Lundi matin, je vais à sa rencontre non sans appréhension car je vous épargne toutes les rumeurs qui ont surgit : « non mais David il est bizarre », « tu as vu qu’ils disent qu’il a été en Syrie » et les réactions avec « Non mais laisse moi je ne veux pas de problème », « tu sais que tout ses potes l’ont lâché donc il y a un truc bizarre c’est sûr ». Qu’importe ce qui se dit, c’est une personne qui a besoin d’être aidée rapidement.

J’ai rencontré le petit David

J’ai donc rencontré le petit David. Oui petit, haut comme trois pommes j’ai été surprise en le voyant pousser l’énorme porte blindée de son immeuble. David marche d’un pas assuré vers nous et nous dit « Salam aleykoum, j’espère qu’on ne va pas être en retard ! » en tapotant le siège de la voiture avant de s’installer. David est aveugle et assigné à résidence, on se dépêche, il a rendez-vous à 15h pour signer son acte de présence.

Une dénonciation qui vire au cauchemar

David a 21 ans, issue d’une famille catholique, il est converti à l’islam depuis trois ans. Comme beaucoup, il porte la barbe. Depuis un certain temps, au vu de sa cécité et des difficultés qu’il rencontre, il décide de se raser ce vendredi 13 novembre.

Le 13 novembre, la France est touchée par les attentats, la psychose envahie de nouveau les Français… Tout musulman devient suspect pour certaines personnes. C’est ce qui pousse la voisine de David à faire un signalement. Lui qui vient de se raser, prépare sûrement quelque chose.

Le 15 au soir, David, qui se prépare à partir au Maroc en vacances, est perquisitionné dans son appartement. Une opération musclée, serrure de porte enfoncée, les forces de l’ordre déboulent dans la chambre, tout est retourné mais rien de suspect à signaler. Un agent signifie à David qu’il est désormais en garde à vue, il est menotté dans le dos. Aveugle, il a besoin d’être guidé, il sera trainé au sol jusqu’à la sortie. Les forces de l’ordre saisissent l’ordinateur, le téléphone, la chaîne hifi et d’autres biens.

C’est après 48h de garde à vue que David est relâché avec aucune charge retenu contre lui, mais avec une assignation à résidence et l’obligation de se présenter trois par jour à l’hôtel de police. Celui-ci se situe à quelques kilomètres de chez lui, David doit prendre plusieurs navettes de bus pour être sûr d’arriver à proximité. Un véritable parcours du combattant.

Seul et humilié

La vie de David a prit une toute autre tournure, il n’est coupable de rien, mais est délaissé de tous et se retrouve plus seul que jamais dans un appartement où tout ses repères ont disparu : « Je ne me sens plus chez moi, je ne reconnais rien. Des fois, je préférais dormir dehors » m’a-t-il dit.

L’humiliation continue lorsque David arrive en retard pour ses rendez-vous à l’hôtel de police, il se fait blâmer publiquement par les agents qui jugent que « sa cécité n’est pas avérée ».

J’ai rencontré le petit David, qui aujourd’hui se sent rassuré, il a perdu quelques amis mais des milliers de soutien lui ont rendu sa dignité, même si le combat n’est pas terminé. Il a rendez-vous le 17 décembre pour un recours au près du procureur de la République.

Un commentaire

  1. Subhannallah ❤ Masha Allah aveugle et il s’est reconverti en Islam.
    Qu’Allah lui facilite son épreuve. Sa voisine n’est qu’une femme sans Coeur. Comment peut on soupçonner un aveugle de quoique ce soit sachant que ce sont des êtres assistés.
    Allah o musta3an.
    Je prie de tout mon Coeur pour qu’Allah lui facilite tout ça.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*