Accueil / Actualités / Islamophobie : elle se fait rouler dessus par un chauffard, son fils témoigne !
chauffard blois islamophobie

Islamophobie : elle se fait rouler dessus par un chauffard, son fils témoigne !

Les jours passent et se ressemblent. La liste des actes islamophobes ne fait que s’alourdir : attaques, tentatives d’homicide, agressions, vandalismes, profanations… Les musulmans sont, malgré des déclarations des politiques se voulant apaisantes, la cible de tous les détraqués qui ont fait de l’amalgame leur souper. Après le témoignage d’Imane Na qui raconte que son amie voilée a été percutée délibérément par un chauffard qui a pris la fuite à Evère, c’est autour de Mimoun A. de contacter la rédaction de Katibîn afin de nous raconter la scène qu’a vécu sa mère à Blois jeudi 19 novembre.

Elle se fait rouler dessus délibérément 

Témoignage de Mimoun pour Katibîn :

Je suis originaire d’une petite ville du centre de la France et actuellement je vis dans le sud, je viens ici témoigner d’un acte immonde d’un vieux raciste qui a renversé ma mère près d’une école dans le Loir-et-Cher, avenue maréchal Foch 41000 Blois, à 11h15. Elle se dirigeait vers le kinésithérapeute pour sa rééducation suite à une prothèse de hanche, elle était sur le trottoir et attendait pour traverser la route, quand soudain un véhicule lui a délibérément roulé sur les deux pieds, plutôt que de freiner il a continué à accélérer. Ma mère est ensuite tombée par terre en se retenant comme elle pouvait avec sa main. Les pompiers et la police sont intervenus et n’ont pas pris la peine de demander autour d’eux pour savoir ce qui s’était passé, alors qu’à proximité il y a des commerces et une école. Dans un premier temps, le conducteur a dit avoir été percuté par l’arrière par un autre véhicule, ce qui aurait provoqué l’accident et il affirme que le conducteur du véhicule a pris la fuite. Après quelques jours, une femme française qui avait vu les circonstances de l’accident à témoigner et dit à ma mère et mon frère qu’il n’y avait pas d’autres véhicules en cause et que seul le conducteur était responsable de cet accident. On essaye de retrouver cette femme pour qu’elle témoigne auprès des services concernés. A la sortie de l’hôpital, ma mère est allée porter plainte au grand commissariat de police qui est situé en centre ville de Blois et à 10 minutes en voiture du lieu. Personne n’a voulu enregistrer sa plainte.

4 plusieurs commentaires

  1. béguin françoise

    C est lamentable, la connerie humaine n

  2. béguin françoise

    C est lamentable, la connerie n a pas de limite. Courage a cette Dame.

  3. As-salamu a3laykoum,

    Après avoir eu un problème avec une personne pour des propos raciste, le commissariat de Douai n’a pas voulu prendre ma plainte prétextant qu’il avait des ordres de plus haut « on ne prend plus les plaintes de ce genre car elles n’aboutissent a rien ». surtout que j’avais un enregistrement audio et vidéo a l’appui.
    Le lendemain matin j’y suis retourné pour qu’enfin un agent enregistre ma plainte.
    Depuis le mois de décembre de l’année 2014 l’affaire n’a pas été jugé…bizarre quand même non?
    A mon avis il on perdu le dossier!!!

    Allahu ahlem

  4. Ahhhh nos belles démocraties… notre beau monde libre et juste que l’on tente d’imposer par la force à chaque pays dans se monde… Quand les gens se rendront enfin compte que ce n’est qu’une dictature maquillée et que les haut-placés n’en ont strictement rien à faire des problèmes de la classe moyenne… gâcheront-ils leur argent en condamnant un homme simplement parce qu’il roule sur les pieds des dames ? Jamais voyons, toutes ces basses choses ne les intéressent pas…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*