Accueil / Actualités / Non, l’incendie d’un camp de migrants à Calais n’est pas un acte criminel

Non, l’incendie d’un camp de migrants à Calais n’est pas un acte criminel

Les commentaires emplis d’amalgames et de messages de haine fustigent depuis hier. Beaucoup redoutent une vengeance à l’encontre de la communauté musulmane et les rumeurs ont déjà pris le dessus.

Un acte accidentel 

Vers 0h15, un camp de migrants a pris feu à Calais, ravageant 2500 m2 d’abris comme le rapporte le journal lavoixdunord. Bien que certains médias affirmaient que cet incendie est un acte criminel, en représailles aux attaques qui ont eu lieu à Paris, le sous-préfet de Calais, Denis Gaudin, dément cette rumeur :

« Des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux indiquant qu’il s’agit d’un incendie criminel lié aux attentats de Paris et qui aurait pu être causé par des militants d’extrême-droite. Ça n’a strictement rien à voir, il y a déjà assez de problèmes dans ce pays »

Une annonce que les migrants de Calais confirment également.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*