Accueil / Actualités / Le directeur de l’IUT de Saint-Denis accusé de manipulation islamophobe

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis accusé de manipulation islamophobe

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis est accusé de manipulation islamophobe, il aurait notamment placé des tapis de prière dans les locaux d’une association étudiante musulmane.

Samuel Mayol suspendu quatre mois

Samuel Mayol, lauréat du prix 2015 de la Laïcité et dont l’action en faveur de la laïcité a été saluée récemment par Manuel Valls, a été suspendu « à titre conservatoire » pour une durée de quatre mois, jeudi dernier par le président de l’université Paris 13.

Accusé de manipulation islamophobe, le directeur de l’IUT de Saint-Denis s’est aussi vu interdire l’accès aux locaux de l’établissement pour une durée de 30 jours renouvelables. En vertu d’un arrêté signé par Jean-Loup Salzmann, président de l’université Paris 13, qui a suspendu Samuel Mayol, celui-ci demande aussi au ministère de nommer un administrateur provisoire.

Une pseudo-dérive communautaire

« J’ai pris cette décision pour répondre à la situation préoccupante du personnel de l’IUT », plongé depuis deux ans « dans un climat conflictuel et de suspicion généralisée », a déclaré Jean-Loup Salzmann à l’AFP.

Selon l’arrêté, Samuel Mayol est accusé d’avoir introduit à la mi-octobre « un nombre significatif d’objets cultuels », en l’occurrence des tapis de prière, dans le local d’une association étudiante musulmane afin d’y soupçonner une dérive communautaire au sein de l’IUT.

Le directeur est aussi accusé de conflit d’intérêts avec l’employeur de son épouse, CFA Codis, avec qui il aurait signé une convention de partenariat.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*