Accueil / Actualités / Allemagne : nouveau week-end de violences contre les réfugiés

Allemagne : nouveau week-end de violences contre les réfugiés

Des bandes vêtues de noir ou des individus isolés ont perpétré plusieurs attaques contre des migrants et des foyers d’hébergement, notamment en ex-RDA, durant ce week-end. Ceci illustre la radicalisation de la mouvance d’extrême droite et la banalisation de son discours.

Une hausse importante des attaques

Une fois de plus, le nombre d’attaques durant le week-end est conséquent en Allemagne. Plusieurs agressions violentes se sont de nouveau produites contre des réfugiés, pour la plupart en ex-RDA. Trois réfugiés syriens se sont vus être attaqués, devant leur foyer d’hébergement, par une trentaine d’assaillants vêtus de noir et armés de battes de base-ball, à Magdebourg, en Saxe-Anhalt. L’un des assaillants, âgé de 24 ans, a été interpellé grâce à l’intervention du gardien qui a tout de suite provoqué la fuite de la bande. Les trois victimes, blessées au visage, ont dû être hospitalisées.

Au nord du pays, à Wismar, c’est quasiment une scène identique avec cette fois deux Syriens hospitalisés après avoir été agressés par un groupe d’une vingtaine de jeunes vêtus de noir. A Freital, près de Dresde, un Syrien de 26 ans a été blessé par des éclats de verre lorsqu’un engin a explosé sous les fenêtres de sa chambre.

Des actes commis par l’extrême droite

Selon la police, il s’agit « vraisemblablement d’un acte commis par l’extrême droite ». Depuis le début de l’année en Allemagne, c’est plus de 500 actes xénophobes qui ont été recensés, selon un rapport que viennent de publier les services de renseignements allemands, le BKA. La progression est considérable par rapport à 2014 (114 attaques pour l’ensemble de l’année) et à 2013 (18 agressions).

« La majorité des agressions ont été perpétrées contre des bâtiments, faisant de gros dégâts matériels, mais on peut s’attendre à ce qu’à l’avenir, des personnes soient directement visées », estiment les renseignement allemands. Chaque semaine depuis des mois, des bâtiments en cours de travaux et destinés à accueillir les réfugiés partent en fumée à travers le pays.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*