Accueil / Actualités / Rachid Abou Houdeyfa obligé de se justifier sur ses propos concernant la musique
rachid abou houdeyfa

Rachid Abou Houdeyfa obligé de se justifier sur ses propos concernant la musique

Ces derniers jours, les médias ont ressorti une ancienne vidéo de Rachid Abou Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest, et l’ont accusé d’endoctriner les enfants. En cause, des propos où il met en garde sur les dangers liés à l’écoute de la musique et son caractère haram dans l’islam.

A la limite du respect des valeurs républicaines

Dans sa vidéo, l’imam explique aux enfants le caractère illicite de la musique en islam en s’appuyant sur le Coran tout en essayant de transmettre un message « simplifié » et « compréhensible ». Bien entendu, la majorité des vidéos sur le sujet que l’on trouve sur internet ne montrent qu’une infime partie de son discours et sont coupées de manière à ce que les propos fassent s’interroger. Mis en cause par certains médias, Rachid Abou Houdeyfa a choisi de répondre à ses détracteurs en précisant qu’il avait peut-être manqué de pédagogie sur certains des aspects évoqués et qu’il n’avait pas mesuré l’ampleur que cela pourrait prendre en étant diffusé sur internet. Il a également précisé que la majorité des enfants étaient accompagnés par leurs parents et qu’il n’a reçu aucune plainte suite à son intervention réalisée il y a plus d’un an. Ce qui est principalement reproché à l’imam est le fait de comparer la musique au diable et de recommander aux enfants de vider leurs téléphones et leur MP3 de leur contenu musical pour le remplacer par le Coran. Un musulman qui connaît sa religion ne pourra qu’approuver de tels propos. Les médias eux y voient une forme de manipulation et estiment que les enfants n’ont pas le recul nécessaire pour recevoir un tel message.

La manipulation à la mode est de prendre des vidéos de prédicateurs musulmans, de les couper sur des moments qui demandent du détail et de les partager via les réseaux sociaux de manière à susciter la polémique. Ne tombons pas dans le piège, soyons unis et fermes dans nos convictions, ne nous excusons pas de croire et incitons la majorité à ne pas voir que la partie émergée de l’iceberg.

2 plusieurs commentaires

  1. Qu’Allah guide davantage le Sheikh Abou Houdeyfa. La musique est vraiment Haram en Islam. Celui qui passe tout son temps à écouter la musique ne peut jamais lire le Coran puisqu’il n’a pas le temps pour le Coran. qu’Allah nous guide tous dans le bon chemin

  2. Si ne pas écouter de la musique est un formatage de l’esprit, l’écouter serait aussi pareil car si l’un est suspect au regard de certains alors l’incitation serait aussi suspecte.Certains combattent le fait religieux au nom de la laïcité mais oublient de dire que la laïcité est une religion qui ne supporte aucune autre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*