Accueil / Islam / Jour-1 avant le top départ Mîna, Muzdalifa et ‘Arafat !

Jour-1 avant le top départ Mîna, Muzdalifa et ‘Arafat !

Nous sommes à la veille des jours les plus importants du pèlerinage. Nous en profitons pour partager avec vous l’extraordinaire parcours qui attend les invités du Tout-Miséricordieux.

Direction la cité des tentes, Mîna

C’est après l’aube du huitième jour de Dhoul Hijja que les pèlerins se rendent à Mîna, appelé jour de l’abreuvement (yawm at-tarwiya)

Le trajet de la Mecque à Mîna via bus, minibus, taxi, ou tout simplement par la marche est une étape cruciale pour tous les pélerins car s’en suivra l’accomplissement des principaux rites du Hajj. Huit kilomètres séparent les deux villes avec la périlleuse mission de trouver son campement  et sa tente.

Ils passeront la journée et la nuit à Mîna durant laquelle il est recommandé de répéter la Talbiya (« labayka allahouma labayk, labayka lâ charîka laka labayk, inna alhamda oi anni’mata laka oi al moulk lâ charîka laka labayk : Me voilà, ô Seigneur, me voilà. Me voilà, Tu n’as pas d’associé, me voilà. En vérité la louange et la grâce T’appartiennent ainsi que la royauté. Tu n’as pas d’associé »). Il est recommandé au pèlerin d’y raccourcir les prières de Dohr,’Asr, ‘Icha à deux cycles sans les regrouper. Il prendra le départ pour ‘Arafat le jour du 9ème jour après l’accomplissement de la prière du matin. Un trajet toujours accompagné d’invocations, d’évocations et de recueillement.

« Le pèlerinage, c’est la station Arafat »

Le prophète (‘alayhi salat wa salam) a, en effet, dit dans un hadith rapporté par  Attirmidhi « le pèlerinage, c’est la station Arafat ». C’est le plus grand pilier du hajj, durant lequel les pèlerins demanderont à Allah, exalté-soit-Il, Sa Miséricorde, Sa protection, imploreront Son pardon, l’absolution des péchés, . Notre mère Aïcha (rad) rapporte : « Il n’est de plus grand jour pendant lequel Dieu affranchit les humains de l’Enfer, que celui de Arafât » (Muslim 2402).

C’est le jour J du pèlerinage au cours duquel les pèlerins invoqueront  Allah, éxalté soit-Il-, liront le Coran avec recueillement et concentration, répéteront la Talbiya. Un journée intense de repentance et de recherche de proximité avec Allah ‘asawajal, et cela jusqu’au coucher du soleil. Ils prieront sur place les prières de Dohr et 3Asr en les regroupant toutes deux à l’heure de Dohr. Ils quitteront ensuite Arafat au coucher du soleil sans y prier la prière de Maghreb.

Al Ifada, le déferlement depuis ‘Arafat

Allah, exalté-soit Il, dit dans la sourate Al Baqara : Ce n’est pas un péché que d’aller en quête de quelque grâce de votre Seigneur. Puis, quand vous déferlez depuis ‘Arafāt, invoquez Allah, à Al-Maš‘ar-al-Ḥaram (Al-Muzdalifa). Et invoquez-Le comme Il vous a montré la bonne voie, quoiqu’auparavant vous étiez du nombre des égarés(2). (198) Ensuite déferlez par où les gens déferlèrent, et demandez pardon à Allah. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (199)

Après le coucher du soleil, les pèlerins retournent donc à Mîna (située à 14,4 km de ‘Arafat) en faisant obligatoirement une halte durant la nuit à Muzdalifa ( à 11 km environ de ‘Arafat).

C’est l’Ifada, le déferlement. Ils poursuivront durant ce trajet la talbiya, multplieront les invocations, les évocations et les rites dans le calme, la sakina (tranquilité) et la pondération. Ils prieront les prières de la nuit à Mouzdalifa regroupées et la prière de Icha raccourcie à deux rakats. L’obligation est d’accomplir ces prières avant minuit, et la recommandation est de les faire à Muzdalifa. La tradition prophétique recommande également d’y faire un petit somme, d’y rester jusqu’à l’aube, de prendre le départ après la prière du matin, et de ramasser les petits cailloux qui serviront à la lapidation des stèles.

L’arrêt au Mas’ar al harâm est aussi recommandé après le départ de Muzdalifa. Ce dixième jour, jour de l’Aïd el adha, sera consacré à la lapidation de la grande stèle, le coupage des cheveux, et éventuellement le sacrifice. A son retour à la Mecque, le pèlerin accomplira le Tawaf du déferlement ( 7 tours de la Ka’ba), le Sa’y (le va-et-vient entre Asaffa et Al marwa). Il quittera à la suite de cela l’état de sacralisation et retournera à Mîna pour les trois jours de Tachriq (11, 12,13).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*