Accueil / Actualités / Accident meurtrier à la Mecque, le groupe Bin Laden sanctionné

Accident meurtrier à la Mecque, le groupe Bin Laden sanctionné

Le Roi saoudien frappe fort et sanctionne sévèrement le groupe saoudien chargé de l’extension du Masjid Al Haram. Le Bin Laden Group sera désormais exclu des appels d’offre et les hauts responsables de la firme sont interdits de sortie du territoire.

Le « Bin Laden Group » en partie responsable

Après la chute d’une immense grue vendredi dernier qui a provoqué la mort de plus d’une centaine de pèlerins et plus de 400 blessés, le roi Salman d’Arabie Saoudite a ordonné mardi de sanctionner le groupe saoudien Bin Laden, rendu responsable de la tragédie.
L’enquête ouverte dès le début de la catastrophe a conclu que le groupe Bin Laden n’avait pas respecté les « normes de sécurité » sur le chantier. Il lui est également reproché de ne pas avoir tenu compte des fortes pluies et des vents violents qui ont touché la Mecque et ses alentours.
La sanction est lourde et sans appel. Le groupe, dont le fondateur est le père d’Oussama Ben Laden, sera donc exclu des appels d’offres et de tous les projets publics à l’avenir. Les dirigeants sont sommés de ne pas quitter le territoire jusqu’à la fin des poursuites judiciaires contre la firme.
En outre, le ministère des Finances a été chargé de procéder « d’urgence à une revue de tous les projets publics réalisés actuellement par BinLaden Group ou d’autres sociétés pour s’assurer de leur respect des mesures de sécurité » .
Coup dur pour la firme qui s’était fait connaitre par le projet de construction « de la plus grande tour du monde », à Djeddah, en Arabie Saoudite. Elle était chargée depuis quatre ans, par le défunt roi Abdallah, d’agrandir la Mosquée Sacrée de 400 000 m2 avec l’ambitieux projet de pouvoir y accueillir 2.2 millions de fidèles. Le projet se poursuivra, dit-on, mais ce sera sans les Ben Laden.

Indemnisation des victimes

Il s’agit de la pire tragédie à avoir touchée les lieux saints de l’islam, d’où les sévères sanctions prononcées à l’encontre du groupe immobilier saoudien. La commission d’enquête a recommandé de revoir les installations des multiples grues géantes sur le site sacré et de « reconsidérer » le contrat portant sur la réalisation du projet d’extension des lieux saints de la Mecque . Les familles des victimes (110 morts) ne seront pas en reste.

La roi Abdallah a, en effet, décidé d’indemniser les victimes de l’accident : la famille d’un mort recevra un million de riyals (soit 236 000 euros), la même somme sera versée à toute personne victime d’une invalidité permanente et 500 000 (118 000) riyals seront versés à chacun des autres blessés.
Les fidèles qui ont interrompu leur Hadj pour être hospitalisés pourront également participer au hadj en 2016 au frais du gouvernement saoudien.
Le Hadj a repris normalement après avoir procédé au démontage de la grue tombée vendredi. Souhaitons aux quatre millions de pèlerins de poursuivre leur hajd dans la sécurité et l’agrément d’Allah Ta3ala.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*