Accueil / Actualités / Lancement d’un conseil européen judéo-musulman

Lancement d’un conseil européen judéo-musulman

C’est une première pour les deux communautés religieuses. Des dirigeants juifs et musulmans ont crée à l’échelle européenne un conseil visant à défendre les libertés religieuses et à lutter contre l’extrémisme, d’après les propos de l’un de ses cofondateurs.

Le “Muslim-Jewish Leadership Council”, une première en Europe

La création de ce conseil musulman peut être accueillie comme une évidence quand on connaît les difficultés par lesquelles sont passées la communauté juive, rappelez-vous la polémique autour de la circoncision en Allemagne en 2012, et la communauté musulmane, à travers l’interdiction française du foulard, ou encore l’actuel embourbement belge autour de l’obligation de l’étourdissement des animaux avant l’abattage rituel.

Le MJLC a été lancé par le CER, qui regroupe 700 rabbins orthodoxes, le Secours Islamique mondial, une des principales ONG musulmane, et le Conseil islamique pour la République fédérale d’Allemagne. Selon l’un de ses cofondateurs, le rabbin Moshe Lewin, le MJLC aura vocation à défendre les libertés religieuses (alimentation halal ou casher, abattage rituel, circoncision…) auprès des nations et institutions européennes. Le rabbin, directeur exécutif auprès de la Conférence des rabbins européens a déclaré à l’AFP :

C’est la première structure mêlant juifs et musulmans au niveau européen. Notre vocation, c’est la coopération, pas seulement le dialogue » .

 Mais également à promouvoir la «  lutte contre l’antisémitisme, l’islamophobie, et l’extrémisme religieux. »

L’union fait la foi

Dans un communiqué, le MJLC a souligné que les « les communautés musulmanes et juives partagent un héritage commun, et ont été reliées par de nombreux ponts dans le passé. » « Le Conseil servira à construire davantage de ponts entre et parmi ces communautés à l’avenir. »

Pour Ibrahim El Zayat, l’ancien président du Secours islamique mondial cité dans le communiqué du MJLC, la création d’une plateforme judéo-musulmane était :

urgente alors que nous constatons des tentatives répétées de réduire les libertés religieuses de certaines minorités ».

Quand nous plaidons ensemble, nous pouvons toujours préserver nos droits. Lorsque nous restons isolés, nous perdons le droit de pratiquer notre foi pleinement. »

D’ors-et-déjà, le MJLC a consacré sa première déclaration à la crise des migrants, affirmant qu’il allait « mobiliser des ressources au sein de ses réseaux pour offrir un soutien aux réfugiés en Europe.  »

« Nous exhortons les dirigeants politiques européens à entreprendre tous les efforts pour assurer la sécurité des réfugiés », conclut leur communiqué.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*